VoteForPalestine2024 : que pense Ecolo ?

Les partis francophones ont répondu à un questionnaire en vue de faire connaitre leurs positions sur dix de nos demandes phares en vue des élections du 9 juin 2024.

Voici les réponses d’Ecolo :

Votre parti s’engage-t-il à promouvoir :
la reconnaissance de l’apartheid israélien ?V
l’interdiction du commerce avec les colonies israéliennes ? V
l’exclusion des marchés publics des entreprises impliquées dans les colonies ? V
un embargo militaire intégral contre Israël ? V
la suspension des missions économiques régionales en Israël ? V
le soutien du droit au boycott d’Israël ? V
le soutien à la société civile palestinienne ? V
le soutien à l’UNRWA ? V
des sanctions contre Israël ? V
la suspension de l’accord d’association UE-Israël ? V

Votre parti s’engage-t-il à promouvoir la reconnaissance de l’apartheid israélien ?

Oui. Nous soutenons cette demande pour enquêter sur la réalité de cette pratique.
Ecolo-Groen est notamment l’auteur d’une résolution au Parlement fédéral sous cette législature (https://www.lachambre.be/kvvcr/showpage.cfm?section=flwb&language=fr&cfm=/site/wwwcfm/flwb/flwbn.cfm?dossierID=2012&legislat=55&inst=K) contenant les propos suivants :
(La Chambre) considérant les conclusions du rapport publié par l’ONG israélienne B’Tselem en janvier 2021 qualifiant la politique israélienne comme étant constitutive d’un régime d’apartheid sur le territoire allant des rives occidentales du Jourdain à la mer Méditerranée;
(La Chambre) considérant le rapport publié par Human Right Watch le 26 avril 2021 identifiant le régime israélien comme étant coupable de crimes d’apartheid et de persécution, sur le fondement d’une comparaison des politiques et des pratiques à l’égard de 7 millions de Palestiniens habitant dans les territoires occupés et à l’intérieur d’Israël avec celles concernant le même nombre de Juifs israéliens;
(La Chambre demande au gouvernement) d’exiger, au sein de l’ONU, l’établissement d’une commission d’enquête officielle chargée d’étudier la discrimination systématique et la répression en Israël et en Palestine ainsi que l’envoi d’un représentant spécial de l’ONU ayant pour mission d’enquêter spécifiquement sur les crimes de persécution et d’apartheid, disposant d’un mandat permettant de mobiliser l’action internationale pour, le cas échéant, mettre fin à pareils crimes;

Votre parti s’engage-t-il à promouvoir l’interdiction du commerce avec les colonies israéliennes ?

Oui. Dans la même résolution, nous demandons :
D’accentuer la politique de différenciation dans nos relations diplomatiques et économiques, au niveau bilatéral et multilatéral, à l’égard des colonies israéliennes implantées dans les territoires occupés, en explorant notamment les options suivantes:
a) veiller à introduire systématiquement, dans les accords bilatéraux entre la Belgique et Israël, une clause territoriale excluant explicitement les colonies israéliennes dans les territoires occupés et faire pression pour qu’une attitude similaire soit adoptée au niveau européen;
b) plaider activement pour que la Haute Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Mme M. Bachelet, publie une mise à jour annuelle de la base de données des Nations Unies reprenant les entreprises liées à la colonisation israélienne;
c) interdire concrètement l’importation de produits commerciaux issus des colonies israéliennes;
d) investiguer l’adoption d’une série de contre-mesures susceptibles d’être mises en place contre des décideurs israéliens associés aux colonies illégales, telles que le gel des avoirs ou l’obtention de visas;
Dans le programme Ecolo 2024 (https://ecolo.be/wp-content/uploads/2024/02/2024-Programme-consolide-final.pdf), nous demandons également :
La fin de relations commerciales avec les colonies présentes dans les territoires occupés, notamment l’interdiction de l’importation de produits issus des colonies;
Nous sommes enfin co-auteurs et soutenons la Proposition de loi visant à interdire la commercialisation de produits et de services résultant de situations nées de violations graves du droit international humanitaire et des droits humains dans des territoires occupés (https://www.lachambre.be/kvvcr/showpage.cfm?section=flwb&language=fr&cfm=/site/wwwcfm/flwb/flwbn.cfm?dossierID=3673&legislat=55&inst=K), déposée en novembre 2023 et malheureusement bloquée actuellement par les libéraux. La présente proposition inclut également l’exportation (pas uniquement l’importation comme exprimée actuellement dans le programme 2024).

Votre parti s’engage-t-il à promouvoir l’exclusion des marchés publics les entreprises impliquées dans les colonies ?

Oui. Nous soutenons activement, au niveau belge et au niveau européen, l’établissement d’une législation “due diligence” afin que les entreprises belges et européennes soient responsables des violations des droits humains tout au long de leur chaîne de production, ce qui inclut les activités dans les colonies israéliennes.
Nous avons fait adopté au Parlement fédéral en 2019 une résolution relative aux négociations du Traité contraignant sur les “Entreprises et droits de l’homme” au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies (https://www.lachambre.be/kvvcr/showpage.cfm?section=flwb&language=fr&cfm=/site/wwwcfm/flwb/flwbn.cfm?dossierID=0524&legislat=55&inst=K).
Nous sommes également co-auteurs de la Proposition de loi instaurant un devoir de vigilance et un devoir de responsabilité à charge des entreprises tout au long de leurs chaînes de valeur, déposé en avril 2021 au Parlement fédéral (https://www.lachambre.be/kvvcr/showpage.cfm?section=flwb&language=fr&cfm=/site/wwwcfm/flwb/flwbn.cfm?dossierID=1903&legislat=55&inst=K). Ce texte est malheureusement toujours aujourd’hui bloqué par les libéraux.
Concernant les investissements financiers de banques belges dans des entreprises actives dans les colonies israéliennes, nous sommes favorables aux recommandations du rapport “Don’t buy into occupation” et souhaitons que le gouvernement belge utilise les leviers qu’il a au sein de Belfius et de BNB Paribas Fortis afin que ces dernières désinvestissent dans les activités concernées. Le parlementaire Simon Moutquin a notamment interrogé les Ministres concernés sur la question. Cette demande est également formulée dans une résolution Ecolo-Groen en cours de publication à la Chambre.
Pour finir, Ecolo a joué un rôle prépondérant dans la motion communale molenbeekoise visant à exclure G4S de ses marchés publics.

Votre parti s’engage-t-il à promouvoir un embargo militaire intégral contre Israël ?

Oui.

L’attaque israélienne actuelle contre Gaza démontre clairement qu’il y a un risque que le matériel militaire envoyé vers Israël soit utilisé dans des violations des droits humains et tue de manière délibérée des civils.
Notre groupe parlementaire à la Chambre a demandé une concertation interfédérale afin d’interdire l’export et le transit d’armes vers Israël : https://www.lavenir.net/actu/monde/2024/01/30/export-et-transit-darmes-vers-israel-la-belgique-ne-peut-pas-etre-complice-des-bombardements-de-civils-a-gaza-estime-ecolo-groen-KYVFPJ6Y3VDCZCLJ7TX3F6DKMY/
Nous demandons également dans notre programme “la fin de l’exportation d’armes ou de matériel militaire, en ce compris leur transit via la Belgique, vers Israël “

Ces différentes demandes sont également portées par nos élus régionaux, notamment concernant les licences d’armes accordées à la FN Herstal. A ce stade, même si nous avons obtenu un droit de transparence sur ces licences, il s’agit toujours d’une compétence exclusive du Ministre-Président de la Région wallonne, le socialiste Elio Di Rupo.

Votre parti s’engage-t-il à promouvoir la suspension des missions économiques régionales en Israël ?

Oui. Nous nous sommes systématiquement opposés aux missions économiques régionales en Israël tant que ce dernier est coupable de violation du droit international et des droits humains, notamment en 2019 lorsque l’Awex et Hub Brussels en prévoyaient une. (https://www.lecho.be/economie-politique/belgique/bruxelles/pas-de-mission-economique-bruxelloise-en-israel-ni-en-palestine/10186492.html).

Vous engagez-vous à lutter contre les tentatives de limiter la liberté d’expression des défenseurs des droits des Palestiniens, notamment celui au BDS, en évitant d’utiliser la définition de travail de l’antisémitisme de l’IHRA ?

Oui.

Nous sommes contre l’utilisation de la définition de l’IHRA, qui mélange antisémitisme et critique légitime du gouvernement israélien. Nous soutenons des définitions plus rigoureuses comme The Jerusalem Declaration on Antisemitism (JDA). Nous veillons, dans les communes et gouvernements dans lesquels nous sommes en majorité, à donc ne pas adopter la définition de l’IHRA. Cela a notamment été le cas pour la résolution votée au Parlement bruxellois en novembre 2023 concernant la Stratégie européenne de lutte contre l’antisémitisme et de soutien à la vie juive, où nous avons écarté par le bais d’amendements cette définition.
Nous soulignons par ailleurs que la lutte contre l’antisémitisme, ainsi que contre toutes formes de racismes, occupe toute notre attention. La montée des violences antisémites, racistes ou islamophobes depuis le 7 octobre 2023 est inacceptable et nous appelons à ne pas instrumentaliser la situation dramatique à Gaza à des fins de haine. La critique des politiques menées par le gouvernement israélien doit pouvoir se faire démocratiquement et sans polarisation.

Votre parti s’engage-t-il à soutenir la société civile palestinienne ?

Oui. Nous soutenons pleinement les organisations de défense des droits humains de la société civile palestinienne criminalisée par Israël. Le gouvernement belge a d’ailleurs marqué son soutien aux ONG concernées lorsque leurs bureaux ont été fermés. Le parlementaire Simon Moutquin a également interpelé le gouvernement sur ces questions, notamment ici : https://drive.google.com/file/d/1X0_FySUL8aY9mwRFZKmyOLILXk2hpo2G/view

Vous engagez-vous à oeuvrer à la soutenabilité financière de l’UNRWA ?

Oui. Le gouvernement fédéral belge, par les voix de Hadja Lahbib et Caroline Gennez, a annoncé maintenir son aide à l’UNRWA. Nous saluons cette décision et demandons au sein du gouvernement à plaider auprès des Etats Membres de l’UE ayant coupé leurs financements a les reprendre au plus vite. Nous plaidons également au sein du gouvernement pour augmenter notre contribution à l’UNRWA. (voir notamment : https://www.instagram.com/p/C3k8FfHN0ul/?hl=fr)

Etes-vous favorables à l’instauration de sanctions économiques et diplomatiques contre Israël tant qu’il n’aura pas mis fin aux violations graves du droit international et des droits humains ?

Oui. Dans notre programme 2024, nous appelons à “l’interdiction et le gel des avoirs des colons, ainsi que des responsables des crimes de guerre perpétrés tant sur le territoire israélien que sur le territoire palestinien”. Nous avons également plaidé au sein du gouvernement belge à interdire du territoire les colons violents, mesure qui a été prise, ainsi qu’à pousser cette mesure à l’échelon européen.
Depuis l’attaque israélienne sur Gaza, nous avons demandé le gel des avoirs financiers des responsables israéliens coupables de crimes de guerre (https://www.rtbf.be/article/guerre-israel-gaza-ecolo-veut-que-la-belgique-gele-les-avoirs-du-hamas-et-de-responsables-de-crimes-de-guerre-israeliens-11296648).
Nous avons également appelé à la convocation de l’ambassadrice israélienne en Belgique face aux crimes de guerre commis à Gaza (https://www.rtbf.be/article/guerre-israel-gaza-ecolo-met-la-pression-sur-le-federal-a-lentame-du-comite-ministeriel-restreint-11283721).
Au 145ᵉ jour de l’attaque israélienne sur la bande de Gaza, Ecolo/Groen demande également d’élargir ces sanctions économiques en appelant au boycott plus global des produits israéliens.

Etes-vous favorables à la suspension de l’accord d’association UE-Israël au titre de sa clause sur les droits humains ?

Oui. C’est une demande qui est formulée dans notre programme 2024 et pour laquelle nous plaidons depuis plusieurs années, encore plus depuis l’attaque sur Gaza. Voir notamment cette interpellation à la Ministre Hadja Lahbib : https://drive.google.com/file/d/16HxK_37wvzVJfJxemFZU6_enF0ZcaD4K/view
Et notre communiqué de presse du 8 Novembre : https://ecolo.be/actualites/ecolo-presse-la-ministre-lahbib-de-sanctionner-ceux-qui-violent-le-droit-international/

Pour débattre du programme des partis sur la question israélo-palestinienne, rejoingnez-nous le lundi 22 avril à 18h à l’IHECS (auditoire BV1) pour un débat pré-électoral centré sur la question israélo-palestinienne ! Plus d’infos : https://www.association-belgo-palestinienne.be/%C3%A9v%C3%A8nement/debat-pre-electoral-israel-palestine-quen-pensent-les-partis/?instance_id=1072

Top