Volvo et Renault, ou comment profiter de l’occupation israélienne

Fabricant de camions, autobus et engins de génie civil, Volvo Bus, du Groupe Volvo, détient 26,5% des actions de la société israélienne Merkavim. Merkavim fabrique des autobus pour le transport de prisonniers de l’Autorité israélienne de la prison. Ces autobus sont ensuite utilisés pour le transport de prisonniers politiques palestiniens des territoires occupés à l’intérieur des prisons d’Israël. Merkavim fabrique également des bus blindés utilisés par Egged pour le transport public des colons vers les colonies de Cisjordanie.

En outre, les bulldozers et les camions fabriqués par d’autres membres du groupe Volvo, Volvo Construction Equipment et Volvo Trucks, ont été utilisés dans le cadre des démolitions de maisons palestiniennes à Jérusalem-Est, et pour la construction de postes de contrôle militaires et de colonies de peuplement israéliennes en Cisjordanie.

Cette entreprise est impliquée dans la construction des colonies israéliennes, du mur et des check-points ainsi que divers services spécialisés dans les territoires palestiniens occupés. Ses principaux actionnaires sont : Renault (21,8%), Industrivarden (3,5%), Violet Partners (2,2%), AFA assurance (2,2%).

Le groupe Volvo comprend Volvo Bus, Volvo Trucks, Volvo Construction Equipment, Volvo Penta, Volvo Aero, Volvo Financial Services, Renault Trucks, Mack, Nissan Diesel.

Merkavim Technologies est une filiale de transport (26,5%) de Volvo Bus, les 73,5% restants sont détenus par les Voitures et camions Mayer, qui est également le représentant exclusif israélien des sociétés du groupe Volvo.

source : Who profits

traduction : Julien Masri

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top