La campagne BDS appelle à l’embargo militaire contre Israël

Alors que la pression monte pour mettre fin à l’impunité d’Israël, la société civile palestinienne appelle à un embargo militaire complet sur Israël

• La société civile palestinienne appelle à un embargo militaire complet sur Israël.
• Les activistes de mouvements de jeunesse délivrent un appel et la preuve de la collusion militaire avec Israël à l’ONU.
• Les organisations qui représentent des millions de personnes à travers le monde entier ainsi que Prix Nobel Desmond Tutu ont exprimé leur soutien à l’appel à l’embargo palestinien.

De jeunes militants palestiniens présentent la demande d'embargo militaire au bureau des Nations-Unies à Ramallah
De jeunes militants palestiniens présentent la demande d'embargo militaire au bureau des Nations-Unies à Ramallah

Le Comité National palestinien Boycott Désinvestissement et Sanctions (BNC), la plus grande coalition palestinienne englobant tous les partis politiques palestiniens, des syndicats, des ONG et des organisations de masse, a appelé à un embargo immédiat et global militaire sur Israël.

“Un embargo militaire complet sur Israël est attendu depuis longtemps. Ce serait une étape cruciale vers la fin de l’utilisation illégale et criminelle par Israël de la force contre le peuple palestinien et d’autres peuples et Etats de la région, et elle constitue un moyen efficace et non-violent pour faire pression sur Israël afin qu’il respecte ses obligations en vertu du droit international », dit l’appel à l’embargo du BNC.

Des militants palestiniens avec le mouvement de jeunesse d’Hirak Shababi se sont rassemblés ce matin devant le bureau des Nations Unies à Ramallah pour lancer symboliquement l’appel et mettre en évidence la collusion militaire internationale avec Israël.

Cet appel intervient alors que la pression croît pour tenir Israël responsable devant le droit international, notamment avec la deuxième Flottille de la Liberté et l’action « Fly-in» « Bienvenue en Palestine » menée à l’aéroport de Tel-Aviv le 8 juillet.
Parmi les partisans de l’appel à un embargo militaire figurent les Prix Nobel de la Paix l’archevêque Desmond Tutu, Mairead Maguire, et Adolfo Pérez Esquivel. Les gagnants du Prix Nobel Alternatif Walden Bello et Chico Whitaker et l’écrivain best-seller et journaliste canadienne Naomi Klein, ont également appuyé les demandes de l’appel.

«Je souscris à cet appel à un embargo sur les armes parce que nous désirons la paix et la justice pour les Palestiniens et les Israéliens à travers des moyens non violents”, a déclaré l’archevêque Tutu. Naomi Klein explique: «Cet embargo militaire bien mérité est une étape cruciale vers la fin de l’impunité d’Israël.”

Des organisations de la société civile représentant des millions de personnes de partout dans le monde, y compris les confédérations syndicales telles que la COSATU en Afrique du Sud et la CUT brésilienne, les réseaux et campagnes contre le commerce des armes, pour la justice et la solidarité, ont annoncé leur soutien à l’appel à l’embargo militaire contre la Israël et les actions qui seront entreprises pour mettre en œuvre la campagne.

L’appel a été publié à l’occasion du septième anniversaire de la décision de Cour internationale de justice confirmant l’illégalité du mur israélien de l’apartheid en Cisjordanie et le sixième anniversaire de l’appel de la société civile palestinienne pour le Boycott, le Désinvestissement et les Sanctions (BDS) contre Israël jusqu’à ce qu’il respecte le droit international.

La BNC a publié une analyse juridique détaillée et politique des relations internationales militaires avec Israël et leur impact.

Une copie complète de l’appel à l’action du BNC et l’analyse de fond détaillée sur le commerce des armes avec Israël est disponible sur www.bdsmovement.net.

Le document d’information publié par le BNC affirme que la coopération militaire avec Israël est une des principales formes de complicité internationale avec les violations israéliennes du droit international. En 2010, environ 80% de la production militaire d’Israël a été exportée, et les exportations par les entreprises s’élèvent à 7,2 milliards de dollars d’armes israéliennes. De 2000 à 2009, les Etats-Unis ont donné à Israël 24.1 milliards de dollars d’aide militaire. En utilisant ces fonds publics, les Etats-Unis ont livré des armes et des équipements connexes d’une valeur de 18.9 milliards de dollars pendant la même période. De 2003 à 2008, l’Union européenne et ses États membres ont approuvé des licences pour une valeur de plus 1 milliard d’euros de ventes d’armes à Israël.

Plus de renseignement sur le site du Global BDS Movement.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top