Gaza : une crise massive de la dignité humaine

Le Suisse Philippe Lazzarini, chef du Bureau des Affaires humanitaires de l’ONU (OCHA) à Jérusalem, a affirmé mercredi à Genève  que l’aide internationale à la bande de Gaza parvient seulement à couvrir les besoins existentiels minimaux d’1,5 million de Palestiniens. Seule la levée du blocus israélien peut stopper la détérioration de la situation.

La ville de Gaza (@Julien Masri)
La ville de Gaza (@Julien Masri)

« L’insécurité alimentaire continue de s’aggraver à Gaza », a-t-il affirmé à la presse. Elle touche désormais 61% des Palestiniens. « L’aide internationale ne fait que ralentir l’évolution de la bande de Gaza vers le sous-développement », a ajouté cet ancien délégué du CICR.

Près de 80% de la population palestinienne dépend de l’aide internationale, a-t-il indiqué, faisant remarquer que « c’est non seulement une crise humanitaire, mais une crise massive de la dignité humaine ».

Philippe Lazzarini a poursuivi en affirmant que le blocus de la bande de Gaza renforce les radicaux parmi les Palestiniens au détriment des éléments modérés. Le blocus « ne mène nulle part », selon lui, car le Hamas bénéficie pour sa part de « l’économie des tunnels » qu’il contrôle à son profit. Près d’un millier de tunnels ont été construits sous la frontière avec l’Egypte.

Le nombre de camions qui ont pu passer dans la bande de Gaza en janvier-février a baissé de 20% par rapport à la moyenne de 2009, soit un niveau correspondant à 17% du volume des importations du début de 2007, selon le Bureau des Affaires humanitaires.

(d’après une dépêche belga)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top