Dites à Facebook : séparez-vous d’Emi Palmor et arrêtez de censurer les Palestiniens

>> signez la pétition 
Facebook a un sérieux problème avec l’autorisation de discours haineux qui prospèrent sur ses plateformes – particulièrement les discours qui visent des communautés oppressées du Myanmar au Cachemire en passant par la Palestine – et simultanément avec la censure des discours politiques légitimes. Leurs règlements causent de réels préjudices et comme leur monopole continue de grandir, le danger augmente.

Le Conseil de surveillance de Facebook a été créé pour résoudre les problèmes de modération des contenus de Facebook – il est destiné à agir comme une cour suprême interne, rendant « des décisions finales et obligatoires sur des contenus spécifiques pour savoir s’ils doivent être autorisés ou supprimés de Facebook et d’Instagram [1]. » Mais nous remettons en cause la nomination d’Emi Palmor, ancienne directrice générale de l’unité informatique du Ministère de la justice israélien, au Conseil de surveillance. Le travail illégal de l’unité informatique [2] sous la direction de Palmor a eu pour résultat une augmentation de la suppression de milliers de contenus palestiniens et « imposé des limitations graves à la liberté d’expression et d’opinion, particulièrement à propos de la Palestine ».

Facebook doit supprimer les discours haineux – pas censurer les palestiniens et les défenseurs des droits des Palestiniens, parce qu’ils s’expriments sur l’expérience des palestiniens sous occupation et apartheid. Les membres du Conseil de surveillance doivent être des responsables expérimentés dans la défense de l’Etat de droit et la protection des droits humains à travers le monde. Le CV d’Emi Palmer devrait immédiatement la disqualifier.[3]

Rejoignez JVP en coalition avec 7amleh, The Palestine Institute for Public Diplomacy, Palestine Solidarity Campaign, et le mouvement BDS pour les droits des palestiniens, pour dire à Facebook qu’ils DOIVENT se concentrer sur la suppression des discours haineux et non censurer les discours de Palestiniens et de défenseurs des palestiniens – et qu’Emi Palmor doit s’en aller.

>> signez la pétition 

[1] https://www.nytimes.com/2020/05/06/opinion/facebook-oversight-board.html
[2] Adalah. (2019, November). Israel State Attorney claims censorship of social media content, following Cyber Unit requests, isn’t an ‘exercise of gov’t authority’. Retrieved from: https://www.adalah.org/en/content/view/9859
[3] 7amleh. (2020, April). HashTag Palestine: Digital Rights Situational Analysis. Retrieved from: https://7amleh.org/2020/04/21/7amleh-publishes-hashtagpalestine-2019-an-annual-review-of-palestinian-digital-rights-issues

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top