Israël Start-up Nation: Lettre à l’attention de M. Verbrugghe

Cette lettre est à destination Rik Verbrugghe. Le sélectionneur de l’équipe cycliste belge va devenir manager général chez Israel Start-Up Nation. Vous pouvez aussi l’interpeller par mail en vous inspirant de cette lettre à l’adresse suivante: rik.verbrugghe@belgiancycling.be.

Monsieur,Nous avons appris que vous avez accepté les fonctions de manager général de l’équipe Israël Start-Up Nation (ISN). Si l’on peut aisément comprendre la volonté d’un sélectionneur de votre niveau de relever de nouveaux défis, le choix de collaborer à ISN est hautement problématique.

ISN c’est du vélo, mais c’est aussi et surtout de la promo. Et pas n’importe laquelle !

Cette équipe a pour objectif de véhiculer une image « reluisante » d’Israël. Elle a été créée par le milliardaire israélo-canadien, Sylvan Adams, qui s’est offert la licence de l’équipe russo-suisse Katusha.

Les objectifs politiques de cette équipe sont sans ambiguïtés : « Présenter l’État hébreu comme une démocratie vibrante et robuste, un pays normal, sûr, ouvert et tolérant. »

Le milliardaire, qui se fait appeler « l’ambassadeur autoproclamé de l’État d’Israël » était déjà l’instigateur du passage à Jérusalem du Giro d’Italie en 2018. Il assure également la présence d’Israël en Formule 1. Comme le rappelle Ouest France dans son article du 15 juillet dernier « le milliardaire Sylvan Adams joue la carte du sport pour changer l’image du conflit qui colle à Israël et favoriser sa normalisation avec le monde arabe ».

Dans le même temps Israël interdit aux Palestiniens de pratiquer leur sport, Comme en témoigne encore Dennis Sobeh, cycliste amateur Palestinien dans l’article ci-joint http://rfi.my/6Pv1.

Il apparaît clairement que la création de cette équipe représente une nouvelle occasion de détourner l’attention de la politique criminelle du gouvernement israélien.

De nous faire oublier 600 000 colons israéliens illégaux installés sur des terres confisquées.

De nous faire oublier 5000 prisonniers politiques, hommes, femmes et enfants, parfois détenus sans acte d’accusation, sans procès et sans jugement.

De nous faire oublier 1,5 millions de Palestiniens d’Israël discriminés et 6 millions de réfugiés entassés dans des camps ou exilés, attendant l’application du droit au retour voté par l’ONU.

Et ce serait là une « démocratie vibrante », un « pays sûr, ouvert et tolérant » ? Pas pour les Palestiniens en tous cas, qui ne demandent qu’à vivre libres et égaux avec les Israéliens.

Voulez-vous vraiment devenir ambassadeurs de la « vibrante et robuste » démocratie israélienne, des ambassadeurs d’un « pays sûr, ouvert et tolérant » ?

Les objectifs promotionnels de cette équipe sont contraires aux valeurs d’entraide, de solidarité et d’ouverture de notre sport. Restez fidèle à ces valeurs et n’allez pas travailler à la promotion de l’apartheid Israélien.

Sportivement,

Signature”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top