Les preuves truquées d’Israël contre Free Gaza

Les gouvernements de la terre entière mentent quand il s’agit de leurs intérêts, Israël n’en est pas une exception. En effet, le gouvernement israélien, pour justifier ce qui est humainement injustifiable, a procédé hier à la publication de photos qu’il dit être des photos de « l’équipement militaire » transporté par la flottille d’aide internationale pour Gaza. L’Associated Press l’a rapporté ici.

C’est le ministère des affaires étrangères qui a publié sur sa page Flickr ces « accablantes » photos qui, semble-t-il, incriminent le navire Marmara, victime de l’assaut sanglant. Cependant, les fonctionnaires du service informatique du ministère ne semblent pas avoir suffisamment de compétence pour se rendre compte que Flickr enregistre tous les détails techniques concernant les photos qui sont téléchargées dessus, et offre aux utilisateurs la possibilité d’en consulter la fiche. Marque de l’appareil, date et heure exactes de prise, tout y figure. De même si les photos ont été retouchées par un logiciel type Photoshop, on peut le vérifier et vérifier avec la date de la modification. C’est ce qu’on appelle les données EXIF[i].   Bref, rien ne passe sous la table. Malheureusement pour le gouvernement israélien, plusieurs des photos publiées sur la page citée ci-dessus, ont été prises il y a des années, quelques-unes en 2006, d’autres en 2003 ! C’est le cas de cette photo qui représente ce qui est supposé être des gilets pare-balles et dont la fiche EXIF montre qu’elle a été prise le 7 février 2006. De même pour celle-ci qui est supposée représenter des caméscopes et des jumelles sophistiquées, infra-rouges, peut-être même ultra-violets… Idem ici avec ce disque de coupe.   L’ironie remonte encore loin dans le temps puisqu’on trouve aussi des photos qui datent de 2003, comme ces deux photos montrant une hache et ce qui ressemble à des bombes lacrymogènes cachetées, ici et ici. Ainsi sont les preuves « accablantes », des photos de matériel de bord qu’on trouve sur n’importe quel bateau y compris des bateaux de pêche, avec quelques autres photos tirées des « archives » pour épicer le tout, car peut-être que la flottille avait tenté de lever le blocus sur Gaza en 2003 et en 2006… en cachette ! Et dire que le Hamas attendait impatiemment quelques haches, quelques billes et quelques bombes lacrymogènes pour devenir plus fort ! Scandaleux les humanitaires, scandaleux !


[i] La plupart des appareils photo numériques enregistrent des fichiers JPEG (jpg) comportant des données EXIF (Exchangeable Image File). L’appareil photo enregistre les paramètres de l’appareil et les informations d’exposition dans le fichier image. Parmi ces informations, on peut citer : la vitesse d’obturation, la date et l’heure, la distance focale, la compensation de l’exposition, les unités de mesure et si oui ou non un flash a été utilisé.

Site du Ministère des Affaires étrangères israélien avec les liens vers les réseaux sociaux : Flickr, Youtube, Facebook, Twitter.

Il n’est pas exclu qu’il puisse y a avoir un problème de réglage de date dans les appareils, mais ce qui est surprenant c’est que ce problème apparaît sur plusieurs appareils photos différents (le Nikon D2Xs et le Pentax Option 550). Etonnant qu’il y ait autant de problèmes de dates et de batteries.

Mise à jour : Le Nouvel Observateur a également repris à sa Une les informations détaillées dans cet article en faisant en fin de journée une mise à jour pour préciser certaines interrogations qui ont été évoqués, entre autres, dans notre article et dans les commentaires qui l’ont suivi :

“Mais voilà, l’explication n’est peut-être pas si simple. En effet, un blogueur du Post a repéré une autre incohérence, cette fois entre les dates auxquelles les photos auraient été prises et les dates de mise sur le marché des appareils photographiques utilisés. Ainsi, les photos datées de février 2006 ont été prises, selon la description, avec un Nikon D2Xs. Or, cet appareil n’a été présenté au grand public qu’en juin 2006. De même, les photos datées de janvier 2003 ont été prises avec un appareil mis sur le marché plusieurs mois plus tard. Pour expliquer cette incohérence dans les dates, le blogueur explique que le site Flickr reprend les données fournies par l’appareil utilisé. Or, si l’utilisateur n’en a pas configuré la date et l’heure, l’appareil donnerait une date fictive n’ayant aucun rapport avec la date à laquelle la photo a été réellement prise.”

source : Agoravox

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top