La colonisation de la Cisjordanie : Netanyahu le pied sur l’accélarateur

Israël autorise la construction de 455 nouveaux logements dans des colonies de Cisjordanie occupée, une décision accompagnée de la promesse de respecter ensuite un moratoire sur les constructions (c’était l’objet des demandes de Barak Obama). Cette décision ne satisfait ni les représentants des colons ni ceux des Palestiniens, les premiers accusant Netanyahu de céder aux pressions des étasuniens, les seconds dénonçant l’absurdité de l’annonce d’un moratoire après une phase intensive de construction.

Le Premier ministre israélien invoque comme ses prédécesseurs le principe de la “croissance (démographique) naturelle” des familles de colons, un principe qui a fait avorter la “feuille de route” pourtant adoptée en 2003. Mahmoud Abbas, président de l’Autorité palestinienne, exige le gel immédiat de la colonisation avant de reprendre les pourparlers interrompus depuis décembre.

Les colons sont au nombre de 500.000 environ répartis dans une centaine d’implantations en Cisjordanie (qui comprend aussi Jérusalem-Est).

Actuellement 2.500 logements sont en cours de construction dans les colonies, les nouvelles autorisations s’ajoutent donc à ce chiffre. Les colonies visées par ces extensions sont celle qu’Israël a déjà souhaité conserver dans le cadre d’un futur accord imposé aux Palestiniens (149 logements dans l’implantation de Har Gilo, 12 à Alon Shvut, 84 à Modiin Ilit, 76 à Pisgat Zeev, 25 à Kedar, 20 à Maskiot et 89 à Maale Adumim). La plupart de ces colonies sont proches de Jérusalem. Les autres se trouvent dans la vallée du Jourdain dans le centre-est de la Cisjordanie.

Lundi 7 septembre 2009

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top