Huwara et Turmus Aya : accélération des attaques de colons en Cisjordanie

 

Les attaques israéliennes des 20 et 21 juin en Cisjordanie occupée s’inscrivent dans une logique d’accélération de l’annexion de la Cisjordanie.

 

 

Le 20 juin, des pogroms ont été menés par des colons israéliens à Huwara ainsi que dans plusieurs autres villes de Cisjordanie. Plus de 100 colons ont fait irruption dans différentes villes près de Naplouse et ont saccagé les lieux, brûlant 140 voitures, des terrains agricoles ainsi que des maisons.

Cette opération ferait suite à une attaque ayant fait quatre morts près d’une station essence près de la colonie d’Eli, dans le nord de la Cisjordanie occupée, en représaille des bombardements et de l’entrée de l’armée dans la ville de Jénine le 19 juin. C’est ce que l’on appelle le « cycle de la violence », qui permet d’effacer les responsabilités premières, entre une puissance occupante et une population occupée.

Terroriser la population civile palestinienne est devenu un objectif majeur pour les colons, qui organisent régulièrement des expéditions punitives en Cisjordanie occupée.

A Turmus Aya, le 21 juin, des centaines de colons armés, aidés de l’armée, ont également attaqué la ville de Cisjordanie et brûlé plus de 60 véhicules et 30 maisons. Un Palestinien a été tué et plusieurs ont été blessés par balles réelles. Turmus Aya constitue une cible des milices terroristes israéliennes venant de la colonie « Shiloh » et des alentours.

Ces attaques répétées et suivant un schéma similaire préfigurent des opérations militaires d’ampleur en Cisjordanie, dans l’objectif d’accélérer son annexion. En maintenant un haut niveau de violence dans les villes, les colons et l’armée incitent le gouvernement israélien à déclencher une opération militaire au nord de la Cisjordanie. L’accélération de l’annexion de la Cisjordanie est d’ailleurs au centre des préoccupations dudit gouvernement qui a, lors du Conseil des ministres du 18 juin, adopté des mesures allant largement dans ce sens. Ainsi le ministre des finances, Bezalel Smotrich, s’est-il vu attribuer la responsabilité de la planification des constructions dans les colonies. En outre, la procédure devant être respectée pour réaliser des travaux dans les colonies a été simplifiée.

Ces simplifications procédurales illustrent une véritable volonté politique d’annexer de facto la Cisjordanie. Cet objectif est soutenu par les attaques menées par les forces israéliennes et les colons dans les villes, ce que les pogroms du 20 et du 21 juin illustrent.

Article original paru sur Agence Média Palestine le 21 juin 2023.

Top