Donc, la France soutient le Hamas

sarkozy_fayyadC’est la conclusion un rien précipitée que certains voudront tirer de la décision française de transférer 10 millions d’euros à l’Autorité palestinienne, lundi 9 mai. Cette décision intervient en effet neuf jours après celle d’Israël de geler le transfert du produit des taxes collectées au profit des Palestiniens (conformément aux accords de Paris de 1994), au lendemain d’un accord de réconciliation entre les deux principales factions palestiniennes, le Fatah et le Hamas.

Israël a argué de son souci d’éviter que des fonds parviennent au Hamas. Paris estime au contraire que tant que le premier ministre palestinien, Salam Fayyad, garant du bon usage des dons internationaux, est en place avec la même équipe, rien ne justifie une décision qui menace les fondements de l’Autorité palestinienne, laquelle dépend toujours de l’aide extérieure pour son fonctionnement. Avant la France, la Commission européenne avait décidé, le 5 mai, d’allouer 85 millions d’euros supplémentaires aux Palestiniens.

Alors que l’incertitude prévaut à propos de la conférence des donateurs prévue en France fin juin, que Paris souhaite adosser à un processus politique toujours introuvable, les choses pourraient se compliquer pour les finances palestiniennes si le Congrès américain suivait le gouvernement israélien et bloquait les fonds prévus pour soutenir l’Autorité palestinienne.

Source : Blog Guerre ou paix du Monde, 10 mai 2011

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top