Zoabi au Tribunal Russell : Israël est un état raciste

zoabi1Le député Otniel Schneller du parti Kadima appelle à la révocation de la citoyenneté de Haneen Zoabi du parti Balad après son témoignage contre l’Etat d’Israël au Tribunal Russell.
Dimanche, Otniel Schneller a déposé une plainte contre Haneen Zoabi au Comité d’éthique de la Knesset et a appelé à révoquer la citoyenneté de Zoabi après avoir donné une conférence en Afrique du Sud sur «le régime politique et juridique raciste en Israël.”
Zoabi a pris la parole  au Tribunal Russell sur la Palestine à Cape Town, celui-ci vise à soutenir les droits des Palestiniens et à déterminer si Israël est considéré comme un Etat d’apartheid en vertu du droit international.

L’établissement de ce tribunal à Cape Town lui donne une valeur symbolique, faisant allusion à la tentative du régime israélien de faire d’Israël l’Etat exclusif des Juifs “, a déclaré Zoabi. “Contrairement à Israël, l’Afrique du Sud a admis qu’il s’agissait d’un régime raciste, ce qui a apporté un changement.”

Le Tribunal Russell était à la baseun tribunal international, cet organisme public fondé par le philosophe britannique Bertrand Russell  et par le philosophe et dramaturge français Jean-Paul Sartre en 1966 visait à étudier et évaluer la politique étrangère américaine et l’intervention militaire au Vietnam. Il a été largement ignorée aux États-Unis, où beaucoup considèrent comme inefficace.

Le tribunal sur la Palestine a été formée en 2009 afin d’examiner la barrière de sécurité de la Cisjordanie et l’offensive de l’armée israélienne lors de l’opération  « Plomb durci » contre le Hamas dans la bande de Gaza. L’année dernière, des réunions ont eu lieu à Barcelone et à Londres.

Le tribunal de Cape Town comprend Stéphane Hessel, âgé de 94 ans, survivant de Buchenwald. Il a aidé à rédiger la Déclaration universelle des droits de l’homme. Il comprend également le lauréat du prix Pulitzer, auteur et poète, Alice Walker, et l’Irlandaise Mairead Maguire, la lauréate du Prix Nobel de la paix.

La Fédération sioniste sud-africaine a annoncé l’événement, afin d’impliquer un nombre important de Sud-Africains et qui fait déjà la une des journaux nationaux “, une discussion hors propos.”

“Malgré son nom, le Tribunal Russell n’est pas un organisme impartial et responsable judiciairement“, le vice-président de la Fédération sioniste sud-africaine, Ben Swartz, a déclaré. “Il s’agit plutôt d’une vague association de lobbyistes réduisant, un agenda politique unilatéral, dans ce cas la délégitimisation de l’Etat d’Israël.”

Swartz qualifie le Tribunal Russell sur la Palestine de « campagne de diffamation inutile par un groupe qui s’est auto-proclamé militants anti-Israël.”

Zoabi a déclaré que le Tribunal Russell avait demandé au gouvernement israélien d’ envoyer des représentants, mais il n’a pas reçu de réponse.

Zoabi a rajouté qu’Israël est  en soi un état raciste.

Schneller a déposé une plainte contre Zoabi au Comité d’éthique de la Knesset, et a déclaré que “le temps est venu de trouver une façon de révoquer la citoyenneté de Zoabi.”

“Zoabi fait tous les efforts pour se détacher du pays, et le gouvernement devrait répondre à ses souhaits”, a t-il dit. “Les Arabes israéliens doivent dénoncer cette pomme pourrie qui s’identifie au Hamas et au Hezbollah.”

“Celui qui soutient cette criminelle est perçu comme quelqu’un qu’il veut renoncer à sa citoyenneté israélienne et rejoindre les ennemis d’Israël”, a déclaré Schneller.

Le député de Kadima a expliqué dans sa plainte que Zoabi n’a pas demandé la permission de quitter le pays, comme l’impose la réglementation de la Knesset. En outre, il a demandé au Comité d’éthique d’enquêter sur le financement du voyage de Zoabi ainsi que sur «sa protection juridique, ébranlant l’Etat d’Israel.”

Schneller a demandé au Comité d’éthique d’ «user de son autorité contre ce “taureau qui charge”.”

Samedi, Zoabi et son compatriote Jamal Zahalka (Balad) ont visité Istanbul, où le ministre turc des Affaires étrangères,Ahmet Davutoglu, les a qualifié de «héros» et les a félicité pour avoir adopté une «position forte contre la politique israélienne et pour la participation de Zoabi dans la flottille à Gaza.”  En mai 2010, elle était à bord du Mavi Marmara quand des commandos de la marine israélienne sont montés à d’abord.

Selon Michaeli, Zahalka a appelé les Turcs à sanctionner Israël. Une démocratie ne peut tolérer “ceux qui essaient de la détruire de l’intérieur”, a dit Michaeli.

“J’appelle à l’expulsion de Zahalka et Zoabi [de la Knesset] et les traduire en justice pour atteinte à l’Etat d’Israël”, a t-elle dit. “Ils devraient aller au parlement de Gaza, où ils appartiennent.”

Traduction : A.A.

Source : The Jerusalem Post

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top