The Palestine Nakba

L’année 2012 marque le 64ème anniversaire de ce que les Palestiniens nomment la “Nakba”, la plus grande catastrophe qu’ils aient eu à connaître. Pour mémoire, entre décembre 1947 et les cinq premiers mois de 1948, la communauté arabe de Palestine a cessé d’exister comme entité sociale et politique ; des centaines de villages ont été détruits et près d’un million de personnes se sont trouvées sans logement. La vie urbaine a disparu et l’héritage culturel de la Palestine a été saccagé. Mais dans le même temps, le traumatisme partagée a rapproché les Palestiniens et favorisé l’émergence d’une identité collective.

Ce livre fait une grande place à la mémoire des victimes et à l’histoire orale. L’auteur se donne la mission de faire connaître la vérité sur la Nakba de 1948 et de dénoncer la souffrance qui, aujourd’hui encore, affecte la vie de la population palestinienne; il s’agit, pour lui, de répondre à un impératif moral mais surtout de rappeler les droits des réfugiés et de les aider à garder vivants leurs espoirs de paix et de justice.

Aussi longtemps que l’histoire, les droits et besoins des réfugiés seront exclus des négociations de paix au Moyen Orient et qu’Israël et la communauté internationale refuseront de voir dans la Nakba la volonté de nettoyage ethnique, il n’y aura pas d’avancée dans le conflit israélo-palestinien. Nur Masalha en fait ici la démonstration.

Nur Masalha est professeur de Religion et de Politique, et directrice du Centre for Religion and History du St. Mary’s University College.

Nur Masalha, The Palestine Nakba, UK. ZED books, 2012.

 

C.S.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top