Sondage : les lignes d’avant 1967 ?

Une large majorité reconnaît l’importance de garder Jérusalem sous souveraineté israélienne et s’oppose à transférer le contrôle du mont du temple-esplanade des mosquées aux Palestiniens.

77 % des Israéliens s’opposent au retour aux lignes d’avant 1967 même si cela devait conduire à un accord de paix et à la fin du conflit avec les états arabes, selon un sondage révélé lundi.

le Dôme du rocher, Jérusalem-est occupée (@Julien Masri)
le Dôme du rocher, Jérusalem-est occupée (@Julien Masri)

Un échantillon de 500 israéliens pris la semaine dernière par l’institut de sondage Dahaf, sur la demande du Centre des affaires publiques de Jérusalem a déclaré à 85 % reconnaître l’importance de maintenir Jérusalem sous souveraineté israélienne et à 75 % s’opposer au transfert du contrôle du mont du temple-esplanade des mosquées aux Palestiniens, même dans le cas où le mur occidental resterait sous contrôle israélien.

Concernant la vallée du Jourdain, 84 % des sondés croient qu’Israël doit maintenir son contrôle sur cette frontière stratégique avec la Jordanie même dans le cadre d’un accord de paix. Pour 60 % des Israéliens sondés, des frontières défendables sont une meilleure garantie de sécurité qu’un accord de paix et 82 % considèrent que les préoccupations de sécurité sont plus importantes qu’un accord de paix.

Le centre pour les affaires publiques de Jérusalem défend l’idée qu’Israël ne doit jamais retourner aux lignes d’avant la guerre des six jours.

Le 6 juin 2011, d’après un article de Gil Hoffman, JP

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top