Robert Serry critique le comportement d’Israël envers l’Autorité palestinienne

Le coordinateur de l’ONU pour le Moyen-Orient Robert Serry a insisté lundi dernier sur la responsabilité d’Israël dans l’absence de progrès du processus de paix israélo-palestinien.

robertserry_02

“Les provocations altèrent la confiance”, a indiqué le coordinateur lors de la dernière réunion du Conseil de Sécurité sur le Moyen-Orient. “Israël continue de s’engager dans des activités de colonisation, y compris dans des zones très sensibles, et la destruction de structures palestiniennes se poursuit”.

Il a signalé qu’il s’agissait là d’activités “contraires à la loi internationale” qui faisaient beaucoup de tort à la mise en oeuvre d’un accord final entre israéliens et palestiniens. “Ces actions doivent cesser”, a-t-il avancé.

R. Serry a notamment évoqué les nouveaux projets coloniaux validés par Israël et le gel du versement de 100 millions de dollars de taxes douanières que l’Etat hébreu est sensé remettre à l’Autorité Palestinienne. Le coordinateur des Nations Unies a averti le Conseil de Sécurité que la somme retenue par Israël représentait près de 30% des revenus annuels de l’Administration palestinienne et que ses projets institutionnels ainsi que la rémunération de ses forces de sécurité pourrait en être grandement affectés.

“Retenir un financement de ce niveau pourrait mettre tout gouvernement hors d’état de fonctionner, sans parler d’une autorité sous occupation”, a-t-il ajouté.

L’Autorité palestinienne a demandé lundi aux Nations Unies d’intervenir auprès d’Israël pour mettre fin au blocage des fonds qui lui sont dus. Ces fonds correspondent au remboursement des droits de douane et de TVA prélevés sur les produits destinés aux Palestiniens qui transitent par les ports et aéroports israéliens.

“Nous devons calmer le jeu et désamorcer la situation. En plus d’agir sur le développement colonial, Israël doit tenir compte de l’appel du Secrétaire Général Ban Ki-Moon pour le dégel du transfert des fonds douaniers vers l’Autorité Palestinienne”, a expliqué R. Serry.

Selon le coordinateur, les attaques perpétrées par les colons contre les palestiniens en Cisjordanie ont augmenté de 40% en 2011 comparé à 2010, et de 165% par rapport à 2009.

Le coordinateur R. Serry a estimé que l’Organisation des Nations Unies devait également prendre des “mesures plus efficaces” pour mettre fin au traffic illicite d’armes et de munitions dans la Bande de Gaza, signalant que les mortiers et les roquettes menaçaient également un embrasement du conflit.

Le processus de paix israélo-palestinien est bloqué depuis plus d’un an, les discussions ont été interrompues peu après leur début en septembre 2010 à cause d’un désaccord portant sur l’expansion coloniale israélienne. Depuis la candidature palestinienne portée par Mahmoud Abbas devant les Nations Unies, la communauté internationale a redoublé d’efforts pour amener Tel Aviv et Ramallah à reprendre les discussions directes. 

Source : Palestine News Network

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top