Possible retour aux négociations directes entre Palestiniens et Israéliens

Hillary Clinton doit annoncer vendredi la reprise des négociations de paix directes entre Israël et les Palestiniens pour la première fois depuis 20 mois, selon le New York Times du jeudi 19 août 2010.

Le quotidien, citant deux responsables sous couvert de l’anonymat, précise que le leader israélien Benjamin Nétanyahou et  le président palestinien Mahmoud Abbas se sont mis d’accord sur un délai d’un an pour que ces négociations aboutissent. Le président américain Barack Obama devrait inviter Nétanyahou et Abbas à Washington début septembre pour lancer ces pourparlers, précise le New York Times. «Nous pensons que nous sommes très, très près d’une décision des parties de reprendre des négociations directes. Il reste des détails à régler», a déclaré à la presse jeudi matin le porte-parole du département d’Etat Philip Crowley.

Barack Obama avec Mahmoud Abbas et Benjamin Netanyahu le 22 septembre 2009 à New York (@AFP)
Barack Obama avec Mahmoud Abbas et Benjamin Netanyahu le 22 septembre 2009 à New York (@AFP)

Philip Crowley a précisé qu’Hillary Clinton avait eu des consultations avec le ministre jordanien des Affaires étrangères Nasser Judeh, important promoteur du dialogue côté arabe, et avec l’ancien Premier ministre britannique Tony Blair, qui représente le Quartette pour le Proche-Orient (USA, Russie, UE et ONU). Celui-ci pourrait publier un communiqué soutenant les négociations directes, suspendues depuis décembre 2008.

Israël s’est dit prêt à reprendre des négociations directes mais sans conditions préalables comme le gel de la colonisation israélienne en Cisjordanie. Les Palestiniens, au contraire, demandent depuis des mois un gel complet de la colonisation, veulent qu’une feuille de route soit établie en vue des négociations des frontières définitives et demandent que toutes les questions centrales soient réglées en vue d’un accord de paix dans les 24 mois.

Source Libération

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top