Manifestation à Silwan contre les provocations des colons

Immédiatement après la fin du jeûne du ramadan, des dizaines de personnes du mouvement de solidarité avec Cheikh Jarah et des résidents de Silwan ont manifesté devant l’entrée du site de la Cité de David, une colonie dans le quartier de Wadi Hilweh à Silwan.
Ce site a été construit sur un terrain appartenant à une famille palestinienne, un terrain confisqué par Israël grâce à la loi sur les propriétés des absents (le titulaire de la réputation de discriminative et mauvaises) au profit de l’association coloniale Elad alors que l’héritière légale du terrain, Fatima Qarain Shehadeh vit à Silwan.

Les colons et les forces de police à l'entrée du complexe colonial « la cité de David » (@silwanic)
Les colons et les forces de police à l'entrée du complexe colonial « la cité de David » (@silwanic)

Les manifestants se sont rassemblés pour protester contre les fêtes musicales qui sont organisées par l’association coloniale Elad au cours du mois de Ramadan. Certains de ceux qui ont participé à ces fêtes ont affirmé qu’ils étaient là pour chanter pour la paix, mais l’un des citoyens de Silwan a répondu à des colons « Ce sont ceux qui volent ce qui nous reste pour vivre, ils nous emprisonnent, ils chassent l’innocence de nos enfants, ils poursuivent nos enfants et attaquent les résidents, ajoute leur volonté claire de judaïser une grande partie de Silwan en changeant les noms arabes des rues pour des noms bibliques, à la fin ils viennent brutalement essayer de tromper le monde entier en prétendant qu’ils appellent à la paix. »

Les manifestants ont appelé à forcer les colons à quitter Silwan et à donner l’opportunité à la population de Silwan de pratiquer son droit naturel de vivre librement sur ses terres et les enfants palestiniens crié contre la présence des gardes armés des colonies qui représentent un grave danger pour leur vie.

Les employés de l’association coloniale Elad ont empêché les habitants de passer par le trottoir à Wadi Hilweh, assistés par les forces israéliennes ; à noter que les forces israéliennes sont extrêmement détestée par les habitants de Silwan pour leur travail et leur action à Silwan qui se conforme au projet d’Elad au point de les appeler les esclaves des colons.

Les habitants palestiniens justifient la colère de ville en disant que ces fêtes musicales ont lieu pendant la nuit et exactement au moment de la prière Tarawih du Ramadan, un geste qui contribue à la judaïsation de la région.

source : silwanic.net

traduction : Julien Masri

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top