Les nouvelles exigences de Nétanyahou

Le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, a ajouté lundi 18 octobre 2010 une nouvelle condition aux pourparlers de paix avec les Palestiniens, citant les risques encourus par l’aviation israélienne au-dessus de Gaza. « Oui, nous sommes confrontés à des problèmes de sécurité. Nous avons ainsi du mal à survoler la bande de Gaza car des missiles anti-aériens s’y trouvent », a déclaré M. Nétanyahou devant les membres du groupe parlementaire de son parti, le Likoud. La bande de Gaza, d’où les colons israéliens ont été expulsés avant le redéploiement de l’armée israélienne aux frontières du territoire reste au pouvoir de l’armée israélienne, qui continue à en contrôler les frontières ainsi que l’espace aérien et maritime.

Il a réaffirmé le caractère impératif des arrangements de sécurité dans les pourparlers : « Nous avons besoin de conclure des arrangements sécuritaires (…) notamment pour la sécurité de l’aéroport Ben Gourion », près de Tel-Aviv, a ajouté M. Nétanyahou. Situé à une dizaine de kilomètres de la Cisjordanie occupée, Ben Gourion est le principal aéroport israélien.

« Si les Palestiniens veulent créer des problèmes, nous ne pourrons pas avancer. S’ils veulent régler les problèmes, nous pourrons combler les écarts », a-t-il assuré, dans une tentative pour faire passer les Palestiniens comme responsable de l’impasse dans laquelle se trouvent les négociations.

Relancées début septembre à Washington sous l’égide des Etats-Unis, les négociations directes entre Palestiniens et Israéliens sont interrompues depuis l’expiration, le 26 septembre, d’un moratoire partiel et inefficace de dix mois sur la colonisation en Cisjordanie. Pour reprendre les pourparlers, les Palestiniens exigent un gel de la colonisation, refusé jusqu’à présent par les Israéliens qui ont décidé de se lancer dans une surenchère d’exigences.

19 octobre 2010

d’après un article du Monde

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top