250 lacunes dans le plan de destruction des maisons palestiniennes à Silwan

Un plan controversé prévoyant de raser des maisons palestiniennes à Jérusalem-Est a été approuvé par le Comité de planification et de construction en raison de la pression du maire de Jérusalem, Nir Barkat, malgré l’opinion d’experts qui suggèrent que le plan avait de nombreux défauts, comme le montrent les documents obtenus par Haaretz lundi.

Selon ces documents, l’échelon professionnel de la ville a durement critiqué le projet de raser 22 maisons palestiniennes pour faire place à un centre touristique dans le quartier de Silwan à Jérusalem-Est et a décidé que le plan n’était pas prêt à être présenté devant le comité.

En outre, des sources de Jérusalem déclarent que le plan a été approuvé très rapidement, ce qui est une procédure inhabituelle.

le quartier de al Bustan, à Silwan (@Julien Masri)
le quartier de al Bustan, à Silwan (@Julien Masri)

Le plan appelle à raser 22 maisons palestiniennes construites sans permis et à construire un centre de tourisme à leur place, dans ce qui est appelé Al Bustan en arabe et Gan Hamelekh (Jardin du Roi) en hébreu, et d’inclure des restaurants et des hôtels-boutiques.

La ville a déclaré qu’elle aiderait les résidents des 22 maisons destinées à la démolition à s’installer ailleurs à Silwan.

Le maire Nir Barkat a déclaré la semaine dernière qu’il a rejeté le vote du membre du conseil municipal et adjoint au maire Pepe Alalo, contre le plan de la planification et la construction du Comité. Le maire a également annoncé qu’il rejetterait les autres représentants du Meretz de sa coalition municipale.

Selon les documents que Haaretz a obtenus, le service qui inspecte les plans de construction avant leur soumission au comité de planification a trouvé pas moins de 250 défauts dans le plan de Silwan.

En outre, tout juste une semaine avant que le plan soit approuvé, l’ingénieur Shlomo Eshkol, de la ville de Jérusalem, a présenté une liste de 30 critiques de ce plan, liste qui comprend des demandes de changements significatifs.

Le conseiller juridique de la municipalité de Jérusalem, l’avocat Yossi Havilio, a également constaté que le plan ne répondait pas aux normes juridiques. Pour cette raison, Barkat a embauché en privé un autre avocat chargé de superviser le plan au nom de la municipalité.

La municipalité de Jérusalem a déclaré dans un communiqué qu’elle considère le plan de Silwan comme une opportunité « pour réorganiser un secteur où il existe de nombreux délits de construction. » Il a également déclaré que « le plan ne sera pas exécuté avant que toutes les critiques soient prises en compte, étant principalement d’ordre technique et pouvant être facilement réglées. »

Nir Hasson

Source : Ha’aretz

Traduction : Julien Masri

One thought on “250 lacunes dans le plan de destruction des maisons palestiniennes à Silwan

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top