Israël rejette le projet de visite des ministres européens des Affaires étrangères

Israël a refusé de recevoir une délégation de cinq importants ministres européens des Affaires étrangères qui avaient demandé de venir dans le pays ce jeudi pour des entretiens à Jérusalem et à Ramallah. Un haut fonctionnaire à Jérusalem a dit que la raison officielle pour la quelle Israël a rejeté la demande avait trait à des problèmes de calendrier, mais que la véritable raison était le désir d’éviter une forte pression européenne sur Israël pour prolonger le gel des constructions dans les colonies au-delà de la fin de ce mois-ci.

Kouchner et Moratinos, à Bruxelles, le 10 septembre 2010 (@Reuters)
Kouchner et Moratinos, à Bruxelles, le 10 septembre 2010 (@Reuters)

Le ministre français des Affaires étrangères, Bernard Kouchner et son homologue espagnol, Miguel Moratinos, ont lancé le projet de visite après une rencontre il y a une semaine qui portait presque exclusivement sur les efforts de l’Union européenne pour promouvoir le processus de paix au Moyen-Orient. Kouchner a exprimé sa colère et sa frustration sur le fait que l’UE n’était pas représentée lors du récent sommet pour le Moyen-Orient à Washington, malgré le fait que les membres de l’UE ont fourni la plus grande partie de l’aide à l’Autorité palestinienne depuis le début du processus de paix. Il a même critiqué publiquement chef des affaires étrangères et de la sécurité de l’UE, Catherine Ashton, pour sa décision de se rendre en Chine plutôt que de participer aux pourparlers de Washington.

Kouchner et Moratinos ont recruté leurs homologues de Grande-Bretagne, d’Allemagne et d’Italie pour composer une délégation en Israël vers l’Autorité palestinienne, dans un effort pour faire avancer le processus de paix. La délégation aurait suivi d’un jour la visite de la secrétaire d’Etat Hillary Clinton, prévue mercredi.

Un haut fonctionnaire à Jérusalem a indiqué qu’Israël avait appris que le premier sujet que les ministres européens des Affaires étrangères tenaient à soulever avec Israël était une prolongation du gel des constructions dans les colonies et, par conséquent, après délibérations au sein du ministère des Affaires étrangères, il a été décidé de refuser la demande de visite à Jérusalem. La raison officielle de la réponse négative d’Israël est que la visite était trop proche de Yom Kippour, qui débute vendredi soir.
Les cinq ministres des Affaires étrangères avaient d’abord prévu de répondre au début du mois à l’invitation du ministre des Affaires étrangères Avigdor Lieberman.

L’objectif principal des négociations devait être la bande de Gaza, mais la visite a été reportée à cause du sommet de Washington. Le haut responsable israélien a déclaré aujourd’hui que les ministres de l’UE ne sont pas intéressés par des discussions sur la bande de Gaza et, selon ses propres termes, « qu’ils venaient uniquement parler du gel de la colonisation et du processus de paix ».

Par Barak Ravid, Ha’aretz, 12 septembre 2010

traduction : Julien Masri

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top