Israël démolit des maisons palestiniennes à Jérusalem

Israël a rasé mardi une maison palestinienne habitée à Jérusalem-Est pour la première fois en huit mois, mettant ainsi fin à un gel non officiel de ces démolitions internationalement condamnées.

Un photographe de Reuters a observé une famille palestinienne retirer ses biens de sa maison à Jérusalem-Est, à Beit Hanina, avant qu’une excavatrice israélienne entre dans le logement.

« Ils peuvent construire des centaines de colonies de peuplement, mais je n’ai pas le droit de vivre dans une cabane ? » a déclaré Linda al-Rajabi à l’extérieur du logement démoli qu’elle partageait avec son mari et leurs cinq enfants.

La municipalité israélienne de Jérusalem a déclaré que la maison avait été construite sans permis municipal.

La démolition semblait devoir attirer une nouvelle vague de critiques internationales contre la politique israélienne envers les Palestiniens à Jérusalem-Est, une zone conquise pendant la guerre de 1967 et annexée par Israël dans un geste qui n’a pas trouvé de reconnaissance internationale.

Le logement a été rasé une semaine après que le Premier ministre Benjamin Netanyahu a tenu des pourparlers à la Maison blanche avec le président américain Barack Obama, pour détendre les relations tendues par la politique de colonisation israélienne à Jérusalem-Est et dans la Cisjordanie occupée.

Nétanyahou a promis à Obama des « mesures concrètes » – des mesures de confiance – dans les semaines à venir pour essayer d’amener de nouveau les Palestiniens vers des négociations de paix directes.

Washington a publiquement exhorté Israël à ne pas démolir les maisons palestiniennes construites sans permis. Les Palestiniens, qui revendiquent Jérusalem-Est comme capitale d’un futur Etat en Cisjordanie et à Gaza, ont déclaré qu’il était impossible d’obtenir une autorisation de construction des autorités israéliennes.

Israël s’est abstenu de mettre en œuvre les ordres de démolition depuis novembre dans l’espace politiquement sensible de Jérusalem sous la pression des États-Unis, pour ne pas prendre des mesures qui pourraient compromettre les pourparlers de paix avec les Palestiniens.

Netanyahu est intervenu il y a plusieurs mois afin de reporter des plans municipaux visant à démolir environ 20 logements dans une autre partie de Jérusalem-Est, où la municipalité israélienne planifie un projet de nouveaux logements.

Plus tôt mardi Israël a rasé deux maisons palestiniennes en cours de construction et une partie d’une usine à Jérusalem-Est.

Des dizaines de policiers des frontières armés gardaient une pelleteuse alors qu’elle défonçait les fondations de structures de ciment dans le quartier d’Issawiya à Jérusalem-Est. Il n’y a pas eu de violence, a indiqué un porte-parole la police.

Un résident palestinien Basem Isawi, 48 ans, entrepreneur au chômage, a déclaré que l’une des structures était sa propre maison en construction. Il a construit illégalement, a-t-il dit, dépensant 25.000$, parce qu’il savait que la municipalité ne lui donnerait pas de permis. Il avait été informé de la démolition imminente, mais ne savait pas quand il avait été prévu qu’elle se produise, a-t-il dit.

source : Ha’aretz

traduction : Julien Masri

sur le même thème, voir la destruction d’une maison à Beit Hanina

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top