Des colons armés ont attaqué une mosquée à Wadi Hilweh

La violence a balayé à nouveau Wadi Hilweh quand des colons israéliens gardes de sécurité ont tenté de prendre d’assaut la mosquée du quartier, dans ce qui est la troisième attaque lancée contre le site religieux local. Les colons-gardes ont tiré à balles réelles sur les habitants palestiniens dans les affrontements qui ont ensuite éclaté.

La police prétend que des pierres ont été lancées sur la maison occupée de Khader al-Qaq à Wadi Hilweh la nuit dernière. Trois heures plus tard, un groupe de colons, gardes armés d’Elad, a tenté de prendre d’assaut la mosquée de Wadi Hilweh, en utilisant un extincteur pour briser la porte. Ils prétextaient vouloir prendre un raccourci par la mosquée pour se rendre à la piscine en contrebas. Comme un appel d’urgence de la mosquée a retenti du haut des minarets, les gardiens ont tenté de fuir les lieux. Les Palestiniens de Wadi Hilweh ont afflué vers les lieux de l’attaque pour défendre leur mosquée, où des escarmouches éclatèrent bientôt entre les résidents et les gardiens de colons. Des coups de feu ont été tirés par des gardes armés de colons sur des résidents palestiniens durant les affrontements.

la mosquée attaquée à Silwan - 26 août 2010
la mosquée attaquée à Silwan - 26 août 2010

Le résident de Wadi Hilweh Mohammad Qaraeen a déclaré que quand il a essayé d’alerter la police de l’attaque, l’officier de police en service lui a raccroché au nez. Quand il a essayé d’appeler une deuxième fois, la police n’est arrivée que plusieurs heures après.

La zone a été envahie peu après par une importante force de l’armée israélienne et de la police des frontières, en poste dans la proche banlieue de Baten el-Hawa. Les forces d’invasion ont immédiatement commencé des séries de tir de projectiles de gaz lacrymogène sur la foule des résidents palestiniens, causant des difficultés respiratoires à la suite de l’inhalation de gaz. Un incendie a été allumé par un groupe de jeunes en colère à l’entrée de Aïd el-Hamra, une zone placée sous le contrôle du projet de la colonie touristique d’Elad la « Cité de David », en réponse à l’invasion de leur communauté. Les forces israéliennes ont ensuite empêché les résidents et les journalistes d’accéder à la zone et ont commencé à tirer des balles en caoutchouc, des gaz lacrymogène et des bombes assourdissantes sur la foule.

Les témoins rapportent que les soldats israéliens ont essayé d’arrêter un enfant palestinien au cours des affrontements. Toute la zone de Wadi Hilweh a ensuite été bouclée par l’armée israélienne, en bloquant toutes les entrées du quartier. Les colons impliqués dans l’incident ont nié les allégations palestiniennes, affirmant que « nous ignorons tout de l’histoire concernant le portail ».

sources : Silwanic et Ha’aretz

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top