Webinar : Don’t Buy into Occupation – A Call from European Trade Unions

Qu’est-ce que cela signifie pour un Palestinien de travailler dans une colonie israélienne illégale ?

Comment les entreprises commerciales et les institutions financières européennes soutiennent-elles les colonies israéliennes illégales ?

Comment votre syndicat peut-il organiser une campagne de désinvestissement réussie ?

Il est temps de mettre fin à l’exploitation des travailleurs palestiniens !

Le Réseau syndical européen pour la justice en Palestine vous invite au lancement syndical officiel de la campagne “N’achetez pas l’occupation”.

Un nouveau rapport publié par la campagne expose des milliards de soutien financier européen à des entreprises implantées dans des colonies israéliennes illégales.

672 institutions financières européennes ont des relations financières avec 50 entreprises qui sont activement impliquées dans les colonies israéliennes illégales. Ces institutions financières ont fourni 114 milliards de dollars sous forme de prêts et de prises fermes et ont détenu des investissements à hauteur de 141 milliards de dollars en actions et obligations de ces entreprises.

Pour en savoir plus, participez à notre webinaire syndical :

N’achetez pas l’occupation – Un appel des syndicats européens

20 JANVIER (JEUDI) – 18H30 CET

Modération : Liz Wheatley, présidente du comité international d’UNISON.

Intervenants :

  • Maha Abdallah (Institut du Caire pour les droits de l’homme) ;
  • Travailleur palestinien dans une colonie illégale ;
  • Ingunn Eriksen – Fagforbundet (Syndicat norvégien des employés municipaux et généraux) ;
  • Travailleur de la compagnie ferroviaire CAF, impliqué dans la construction du métro léger de Jérusalem ;
  • Koen Vanbrabandt – président d’ETUN Palestine.

LANGUES : EN/FR/ES

La traduction en français est prévue.

Está prevista la traducción al español.

Pour participer au webinaire, inscrivez-vous ici.

Le webinaire sera enregistré.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top