“The Wishes Tree” de Raeda Saadeh

Quand :
9 juillet 2021 @ 17 h 00
2021-07-09T17:00:00+02:00
2021-07-09T17:15:00+02:00
Où :
Bruxelles - Parc Josaphat
Kiosque à musique*
Coût :
Gratuit
"The Wishes Tree" de Raeda Saadeh @ Bruxelles - Parc Josaphat
Changement de date 

TROUBLE #11 : (1+1) > 2

Dans l’espace public, une femme se tient debout. Sa vaste robe peut accueillir les espoirs, les rêves et les suppliques.
L’artiste se tient dans l’espace public, vêtue d’une robe blanche avec une large jupe. Les passants sont invités à écrire leurs souhaits sur des bandes de tissu coloré et à les jeter sur la robe. Après un certain temps, la robe ressemble à un champ de fleurs. «En Turquie, l’arbre à souhaits est destiné aux amoureux qui se rendent à l’arbre et nouent le tissu sur les branches de l’arbre. En faisant cela, ils croient que leurs souhaits vont se réaliser», déclare l’artiste. «Je viens de Jérusalem, qui est une terre sainte. J’ai donc voulu explorer le monde et prendre les souhaits de chaque pays, et ensuite, je ne sais pas quand exactement, l’arbre avec les souhaits des différents coins du monde sera à Jérusalem à côté de tous ses lieux saints.»
Raeda Saadeh (Palestine) est née à Umm al-Fahm en 1977. Elle a obtenu son BFA et son MFA à l’Académie Bezalel des Arts et du Design à Jérusalem. Elle a remporté le premier prix du jeune artiste de l’année organisé par la Fondation A.M. Qattan en 2000. Son travail porte principalement sur la photographie, la performance et la vidéo, où Saadeh utilise son corps comme sujet central de la plupart de ses œuvres. Vivant à Jérusalem, Saadeh a largement exposé son travail à l’international, notamment au Parlement européen, au musée GEMAK, à La Haye, à la Maison de la culture mondiale, à la Biennale de Sydney, à la Biennale de Sharjah, ainsi que lors d’expositions en Autriche, en France, au Danemark, etc. En 2015, le site Al-Monitor la considérait comme l’une des 50 personnes qui façonnent la culture du Moyen-Orient. Ses œuvres font partie des collections permanentes du Victoria and Albert Museum, à Londres, du Fonds régional d’art contemporain de Lorraine, à Metz, en France, et du Magasin – Centre national d’art contemporain de Grenoble, en France.
——————————————————————–
 * Au kiosque à musique du Parc Josaphat (du côté de l’allée des Azalées, entre la Rue Fontaine d’Amour et la Rue des Pâquerettes).
Performance gratuite dans l’espace public, pas besoin de réservation ou de ticket.
Proposé par et en partenariat avec la Chaire Mahmoud Darwich / BOZAR.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top