The Biggest Prison on Earth

Le présent ouvrage est la suite logique du Nettoyage ethnique, qui relate les évènements de 1948 ; la période étudiée présente la structure de colonisation du projet sioniste initial.  Ce livre est un livre d’histoire, mais l’histoire racontée n’est pas finie.

L’auteur décrit la Palestine comme une entité formée de deux prisons: 1) la Cisjordanie, une prison à ciel ouvert pour petits délinquants qui ont le droit d’en sortir pour travailler à l’extérieur. Même si, à l’intérieur, il n’y a pas de graves sévices, cela n’en reste pas moins une prison. Le président palestinien Mahmoud Abbas lui-même, pour passer de la zone B à la zone C, doit demander aux Israéliens de lui ouvrir la barrière.

2) la bande de Gaza gérée comme une prison de sécurité maximale pour environ 2 millions de terroristes détenus :les Israéliens sont des gardiens de prison rigoureux et impitoyables qui en contrôlent tous les accès terrestres, maritimes et aériens, privent les Gazaouis de tout contact avec l’extérieur mais se mêlent peu de ce que ces derniers font à l’intérieur des barrières de sécurité.

The Biggest Prison on Earth, a History of the Occupied Territories, par Ilan Pappe, Oneworld Publications, 2017, 273 pages comprenant cartes et notes. En anglais.

Ilan Pappe est professeur d’Histoire et directeur de l’“European Center for Palestine Studies” de l’Université d’Exeter au Royaume-Uni. Il est l’auteur d’une douzaine d’ouvrages parmi lesquels “The Ethnic Cleansing of Palestine” fait office de best-seller. Certains d’entre eux sont traduits en français.

Celui-ci a obtenu le Palestine Book Awards 2017 attribué à Londres par le Middle East Monitor.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.