Passeport d’un jeune résident de Ma’ale Adumim indiquant qu’il vit en « Territoire palestinien Occupé ».

Un résident de 21 ans de Ma’ale Adumim, qui détient également une citoyenneté française a été surpris, récemment, de retrouver la mention “Territoire palestinien occupé”  dans l’état de résidence sur son passeport français temporaire.

Eddy, immigrant français, qui est née en Israël a demandé un passeport français dans le but d’aller étudier en France. Il a complété les formalités administratives et a reçu un document de voyage temporaire. Sur le chemin du consulat à Jérusalem, il a remarqué quelque chose d’étrange.

 «Il y avait toutes mes coordonnées, mon numéro d’identification, mon adresse Ma’ale Adumim – mais l’Etat d’Israël n’était pas mentionné Eddy a déclaré à Ynet.

 

 Le document français offensant


C’est rageant“, a t-il ajouté.Je voulais y retourner et leur dire que je n’ai pas besoin de leur passeport. Je savais que les Français étaient antisémites… Et très franchement, je n’aurais pas été surpris s’ils avaient écrit “Ma’Ale Adumim, Palestine”… Mais bon… » mais ils ont choisi d’écrire « Palestine occupée ».
a appris que le  ministre des Affaires Etrangères Avigdor Lieberman a l’intention d’envoyer au gouvernement français une lettre de protestation exigeant de changer la mention.

 Eddy, pour sa part, a juré de se battre pour le droit d’avoir “Israël” imprimé sur son passeport.

 «J’aurais laisser passer si je vivais dans une implantation, mais Ma’ale Adumim est la plus grande ville de la Judée-Samarie, elle se situe dans le consensus et restera dans le territoire d’Israël et de tous les arrangements futurs », a t-il dit.

Le maire de la colonie, Boris Grossman, était tout aussi exaspéré. «Le territoire ne peut appartenir à la Palestine car une telle entité n’existe pas a t-il dit. «C’est une ville israélienne et juive dont les origines remontent à la  Bible et sa terre n’appartient pas aux Arabes. Il est dommage de voir une nation qui se dit « amie d’Israël » soutenir les Palestiniens et la rhétorique qui nuit à toute chance d’un processus de paix.”

 Ma’ale Adumim est une partie inséparable de l’Etat d’Israël“, a dit Lia Shemtov (Yisrael Beiteinu). a ajouté qu’elle avait reçu des rapports concernant la même mention imprimé sur les documents délivrés à des résidents des quartiers de Jérusalem-Est au-delà de la Ligne verte, et a appelé le gouvernement français à la grève de la déclaration de tous les documents officiels. 

 

Traduction : A.A.

Source : Ynetnews

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.