Marwan Barghouti, prix nobel de la paix ?

Sept élus belges proposent le leader palestinien emprisonné Marwan Barghouti au prix Nobel de la paix

L’Association Belgo-Palestinienne (ABP) se réjouit vivement d’apprendre que sept élus belges ont proposé le prisonnier politique Marwan Barghouti au prix Nobel de la paix. La lettre envoyée au Comité de sélection des candidats au prix Nobel de la paix a été signée par deux sénateurs et cinq parlementaires belges à la tête de plusieurs commissions et issus de la majeure partie des forces politiques du pays.

Parmi les signataires se trouvent les députés Gwenaëlle Grovonius (PS), Présidente de la section Palestine de l’UIP-Belgique, Dirk Vandermaelen (Spa), Président de la commission des Relations extérieures, Vincent Van Quickenborne (Open-VLD), ex-Ministre et Président de la commission des Affaires sociales, Jean-Marc Delizée (PS), Président de la commission de l’Economie, Benoît Hellings (Ecolo), député fédéral, et les sénateurs Piet de Bruyn (NVA) et Nadia El Yousfi (PS).

Marwan Barghouti est un parlementaire palestinien qui a passé vingt ans de sa vie dans les prisons israéliennes. Ces élus belges ont voulu honorer son engagement continu pour les droits de l’Homme. « Il a plaidé et oeuvré pour le pluralisme politique et religieux. Il est, à ce titre, un acteur important pour l’avenir d’une région plus fragmentée et meurtrie que jamais ». La lettre rappelle qu’il fut le premier parlementaire à être emprisonné et que depuis, près de la moitié des parlementaires palestiniens ont connu la détention. Sa proposition au Prix Nobel confirme le fait que la communauté internationale voit en lui un leader « incarnant la lutte du peuple palestinien pour la liberté, mais aussi son aspiration à réaliser la paix ». Par ce geste, les élus belges espèrent lancer un signal fort qui non seulement « annonce le changement mais le provoque ».

Cette initiative belge est la première européenne en faveur de Marwan Barghouti pour le prix Nobel. L’artiste argentin Adolfo Perez Esquivel a été le premier à le proposer en janvier 2016. Esquivel a reçu le prix Nobel de la paix en 1980, pour son engagement dans la lutte contre les dictatures en Amérique latine.

Bruxelles, le 19  mai 2016

Lettre  BarghoutiPrix Nobel