L’UE demande à Israël de garantir les droits de tous ses citoyens.

Alors que le premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu, a proposé aux Palestiniens un marché pour le moins original (reconnaître Israël comme Etat-nation du peuple juif, en échange d’un gel temporaire de la colonisation !), l’Union européenne a estimé mardi 12 octobre qu’Israël devait garantir les droits de tous ses citoyens.

Il faut rappeler que l’exigence israélienne constitue une négation du droit au retour des réfugiés palestiniens chassés de leur terre lors de la création d’Israël en 1948, un droit garanti par le droit international.

La porte-parole de la chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton, Maja Kocijancik a rappelé que l’UE soutenait la solution de « deux Etats démocratiques vivant côte-à-côte dans la paix et la sécurité », et que ces Etats devraient « garantir pleinement l’égalité de tous leurs citoyens ». « Dans le cas d’Israël cela veut dire qu’ils soient juifs ou pas », a-t-elle précisé. Le porte-parole du ministère israélien des affaires étrangères, Yigal Palmor a réagi à la déclaration de l’UE en assurant qu’il n’avait « jamais été question pour le gouvernement d’Israël de remettre en cause l’égalité des droits de tous les citoyens d’Israël, garantis par la Déclaration d’indépendance et par les lois constitutionnelles ».

Le gouvernement israélien a par ailleurs approuvé dimanche un projet d’amendement controversé exigeant des candidats non juifs à la citoyenneté israélienne qu’ils prêtent allégeance à « l’Etat juif et démocratique d’Israël ».

Source : Le Monde

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.