L’héritage de Sharon, détruire la Palestine

Depuis l’évacuation des colonies de Gaza, le monde occidental est encore sous le charme de Sharon, de la légende du grand tournant qu’il aurait imposé à la politique israélienne. Comment est-il possible que Sharon, le dirigeant le plus brutal, le plus raciste, le plus manipulateur qu’Israël ait jamais connu, ait terminé sa carrière en héros de la paix? Cet ouvrage démonte la propagande qui a fondé ce mythe. Tanya Reinhart y retrace l’histoire de l’occupation de la Palestine depuis 2003, depuis la ” Feuille de route ” jusqu’aux élections qui ont vu la victoire du Hamas en janvier 2006. Elle montre qu’après le “désengagement”, le but de l’occupant est resté le même: maintenir étanche la prison de Gaza, transformer la Cisjordanie en un système d’enclaves isolées, confisquer les terres palestiniennes grâce au Mur dit de séparation. L’armée, qui représente le véritable pouvoir en Israël, appliquera sans états d’âme le testament de Sharon. Seule la lutte conjointe des Palestiniens et des Israéliens le long du Mur est capable de faire obstacle à la teneur de ce redoutable héritage.

L’héritage de Sharon: Détruire la Palestine, suite par Tanya Reinhart, traduction d’Eric Hazan, Editions La Fabrique, 2006, 153 pages.

Tanya Reinhart (née en juillet 1943 en Palestine mandataire, décédée à New York le 17 mars 2007) était une linguiste israélienne connue pour ses prises de positions très critiques sur le conflit israélo-palestinien dans divers journaux israéliens et son militantisme antisioniste .

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.