Les Palestiniens de Cisjordanie comme boucliers humains.

A l’occasion des grandes manœuvres de la Défense Civile israélienne, un comité de colons israéliens de Cisjordanie a diffusé sur Facebook un jeu de simulation. « Pinouï-Pitsouts » (« Evacuation-Explosion ») est un jeu où le « joueur » est invité à se rendre dans une ancienne colonie juive de Cisjordanie démantelée – devenue une ville palestinienne – et à tirer des roquettes ou des missiles depuis ce lieu en direction du « Goush Dan » c’est à dire Tel-Aviv et sa métropole qui se trouvent à quelques kilomètres à peine de là. L’objectif de ce jeu est clair : renforcer dans la population israélienne le rejet de tout projet d’évacuation des colonies.

Toujours dans le cadre des manœuvres de cette semaine, le Conseil d’Urgence Nationale et le Commandement de la Défense Passive ont demandé au Conseil Régional des colons de « simuler l’accueil en urgence de dizaines de milliers de réfugiés juifs fuyant les grandes villes visées par des missiles – conventionnels ou non – tirés par le Hamas, le Hezbollah ou même l’Iran».

Gershon Messika, le président du conseil régional des colons, rappelle « que la Samarie est le coeur d’Eretz Israël, en qu’en plus de son importance historique et religieuse, elle a une importance stratégique capitale même face aux menaces de l’Iran ». Les arguments avancés par les colons sont les suivants : faible densité de la population de Cisjordanie, sa proximité des principales villes du « Grand Tel-Aviv », et la présence de nombreuse petites localités palestiniennes, ce qui réduit les risques d’un bombardement massif de cette région. En clair, la population palestinienne est utilisée dans son ensemble comme bouclier humain. Après avoir invoqué l’histoire revisitée et le fondamentalisme religieux, le cynisme brutal. Rappelons qu’au terme du droit international, tous les colonies israéliennes de Cisjordanie et du Golan sont illégales.

Julien Masri

source : Israel7

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top