Les colons célèbrent la fin du moratoire sur les constructions

« Le moratoire sur les constructions est terminé », a lancé Danny Danon, parlementaire du Likoud du Premier ministre Benjamin Netanyahu. Des ballons ont été lâchés dans le ciel pour saluer l’événement au coucher du soleil. « Aujourd’hui nous marquons la reprise des constructions en Judée et en Samarie », a-t-il ajouté utilisant les noms bibliques désignant le territoire de l’actuelle Cisjordanie occupée depuis 1967. Dans une colonie voisine de Revava du ciment a été symboliquement coulé dans le sol afin de jeter les fondations d’une crèche.

des colons regardent le début d'une construction à Kiryat Netafim, le 26 septembre (Nir Elias/Reuters)
des colons regardent le début d'une construction à Kiryat Netafim, le 26 septembre (Nir Elias/Reuters)

Ces célébrations auxquelles assistaient des milliers de personnes ont débuté avant minuit, heure théorique marquant la fin du moratoire décrété par Netanyahu en novembre dernier.

Les colons présents à Revava ont promis de construire prochainement environ 2.000 habitations dans plusieurs colonies de Cisjordanie, arguant que les permis avaient été signés par Netanyahu avant le moratoire.

Les extrémistes au pouvoir en Israël

Des représentants des 300.000 colons installés en Cisjordanie ont renouvelé leurs appels à Netanyahu pour qu’il ne cède pas aux pressions visant à retarder les constructions dans les colonies de Cisjordanie. Certains responsables de droite ont même demandé au Premier ministre d’annexer toutes les colonies à Israël plutôt que de négocier leur avenir avec les Palestiniens.

Ainsi, Tsipi Hotovely, parlementaire du Likoud, a expliqué qu’Israël devait annexer toutes les colonies afin d’éviter qu’elles ne disparaissent dans un accord de paix. Elle a annoncé le dépôt prochainement d’une proposition de loi en ce sens. « La souveraineté israélienne doit s’appliquer à toutes les zones où des colonies ont été construites », a-t-elle expliqué.

Quand à Benny Katsover, chef de file des colons, il a exhorté ses partisans à se « préparer au combat » affirmant que les négociations de paix « ne sont rien d’autre qu’un faux messie ». Voilà qui promet…

d’après une dépêche Reuters

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top