Le portrait du mois : le lieutenant colonel Shalom Eisner

Bulletin 52, juin 2012

« Loin d’être une exception, il semble être le prototype de l’officier de l’armée et même le prototype de l’Israélien. » Uri Avneri (« Stupide, sadique et brutal », AFPS, 22 avril 2012).

Le lieutenant-colonel Shalom Eisner, commandant adjoint de la brigade de la Vallée du Jourdain, s’est fait remarquer par la brutalité avec laquelle il a frappé de son arme un jeune manifestant danois qui, avec d’autres – militants internationaux et Palestiniens-, voulait faire une balade à vélo dans la Vallée du Jourdain, sur la route 90, réservée aux seuls colons israéliens (voir vidéo sur Youtube).

Shalom Eisner commande les troupes qui occupent la Vallée. C’est un haut gradé. Il porte la kippa. Comme beaucoup de soldats et de gradés. En effet, depuis des décennies, le mouvement nationaliste-religieux a infiltré méthodiquement le corps des officiers des forces armées avec pour objectif que l’un des leurs devienne chef d’état-major de l’armée.

Il n’est pas anodin de noter que le père de Shalom Eisner était un rabbin important de la yeshiva Merkaz Harav (« l’étendard » des écoles nationales religieuses juives) et que, lors de l’évacuation des colons de la bande de Gaza, Shalom faisait partie des protestataires. L’an dernier, sur la même route 90, on l’a vu fraterniser avec des manifestants d’extrême droite.

En soi, pour l’acte qu’il a commis, on ne peut le blâmer plus que tous les autres militaires israéliens- religieux ou non- pour lesquels ce genre de brutalité est la routine. Les Palestiniens en savent quelque chose. Néanmoins, parce qu’une caméra était présente, le lieutenant-colonel a été démis de ses fonctions, interdit de tout poste de commandement pour deux ans et exclu d’avancement. Mais, comme le souligne Amira Hass Israël continuera néanmoins, à l’abri des caméras, à nettoyer la Vallée du Jourdain de ses Palestiniens (« IDF will go on keeping the Jordan Valley Palestinian-free », Haaretz, 18 avril 2012)

Marianne Blume

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.