Rupture de la trêve : l’armée israélienne blesse trois Gazaouites

Un tank des forces armées israéliennes a ouvert le feu sur des palestiniens dans le district de Shujaiyeh à l’Est de Gaza ce lundi. Trois personnes ont été blessés, selon les médecins.

tankerezLes témoins ont rapporté au quotidien Ma’an que près de dix obus ont été tirés depuis la bordure du kibboutz de Nahal Oz vers l’Est de Gaza lundi matin. Les médecins ont indiqué que trois hommes ont été transféré à l’hôpital de Shifa, dans la ville de Gaza.

Un communiqué de l’armée israélienne a confirmé la frappe, revendiquant une opération préventive qui aurait ciblé “un groupe terroriste qui installait des explosifs près du mur de sécurité”.

La trêve négociée sous l’égide des autorités égyptiennes il y a une semaine a été déclarée “rompue” par le Jihad Islamique dimanche dernier, après qu’un homme de 26 ans, membre de l’une des factions armées du Hamas, ait été tuée par une frappe aérienne de l’armée israélienne dans la région de Khan Yunis, au sud de Gaza, samedi soir.

Le raid avait également fait deux blessés, dont un gravement atteint. Selon un porte-parole de l’armée israélienne, il s’agissait d’une frappe aérienne “visant un groupe terroriste, qui a été repéré alors qu’il préparait le lancement de roquettes vers Israël”.

La frappe avait touché Gaza quelques heures avant le début de la fête musulmane d’Eid al-Adha, qui s’étend sur quatre jours. Un porte-parole du Jihad Islamique avait annoncé que les factions comptaient répliquer si la trêve devait être à nouveau rompue, et avaient mis Israël en garde contre toute escalade de la violence pendant les festivités.

Un incident était également survenu samedi matin. L’armée israélienne avait ouvert le feu sur des fermiers qui travaillaient leurs terres, près du pressoir à jus de fruit aux abords du poste-frontière de Karni. Mohammed Ibrahim, un fermier gazaouite âgé de 23 ans, a été blessé à la jambe.

Selon un porte-parole de l’armée israélienne, les soldats ont “reconnu un groupe suspect qui s’approchait du mur de sécurité”, avant de faire feu en l’air pour les disperser. Alors qu’un individu “a refusé de se replier, ils ont tiré dans le bas de son corps”, a-t-il ajouté, indiquant que les zones frontalières de Gaza peuvent servir de site de lancement pour des attaques visant Israël.

Israël a annoncé vendredi qu’une roquette avait été tirée depuis Gaza vers le conseil régional d’Ascalon, mais qu’elle s’était écrasée en terrain vierge, ne faisant aucune victime et aucun dégâts.

La trêve a été négociée le 30 octobre après que les raids israéliens aient fait 12 morts parmi les factions armées du Jihad Islamique, tandis que celles-ci avaient tiré près d’une quarantaine de roquettes vers Israël, tuant un israélien à Ascalon, dans le plus violent affrontement survenu entre Israël et Gaza depuis plusieurs mois.

Source : Palestine News Network

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.