Nouvelle construction à Jérusalem-Est et destruction d’un centre communautaire palestinien

center-kedemLe Comité de Planification et de Construction de Jérusalem approuve la construction d’un nouveau centre pour visiteurs dans le parc national de la Cité de David à Silwan.

Dans le cadre de cette décision, les représentants de l’Israel Nature and Parks Authority ont rasé ce matin un complexe construit par les résidents de Silwan qui comprenait une aire de jeux, un centre communautaire et un café.

Le nouveau centre pour visiteurs sera construit au-dessus du parking Givati​​, et sera appelé Kedem Mercaz (Centre Kedem). Le bâtiment sera construit sur ​​pilotis et son sous-sol présentera une zone où les visiteurs pourront admirer les découvertes archéologiques. L’organisation Elad a promu le plan et a obtenu le soutien du maire de Jérusalem Nir Barkat, qui a comparu devant le comité régional un peu plus tôt aujourd’hui afin d’exprimer son soutien.

Le directeur de l’Autorité des Antiquités d’Israël à Jérusalem, le Dr Yuval Baruch, a également exprimé son soutien au plan, malgré la présence de vestiges archéologiques sous le bâtiment. « C’est l’un des projets les plus importants des récentes générations à Jérusalem. Il serait impossible de trouver un archéologue sérieux qui ne soutiendrait pas la conduite des fouilles », a déclaré Baruch. “Le bâtiment tel qu’il est approuvé par l’Autorité des Antiquités d’Israël a été présenté aux autorités à l’occasion de dizaines de réunions.

Tous les changements demandés par l’Autorité des Antiquités d’Israël ont été inclus dans le plan de Arie Rahamimov (l’architecte): le nombre de places de stationnement a été réduit, et la hauteur de l’immeuble a été limitée, il n’occultera pas la hauteur de la paroi de la Vieille Ville (la différence est d’un mètre). Il existe un lien important entre l’Ophel, la Cité de David et le Mur des Lamentations menant à la création d’un lien direct entre les sites. Nous avons fait en sorte de parvenir à un tel résultat. ”

Le bâtiment conçu par l’architecte Arie Rahamimov, comprendra également un parking à l’usage des visiteurs de la Cité de David, un espace d’exposition, des salles de classe et, sur le toit, les plans présentent la possibilité d’y construire une esplanade et une plate-forme d’observation surplombant Silwan et les murs de la vieille ville.

« Le plan est l’exemple type d’une architecture exceptionnelle qui contribuera au développement du parc national et qui crée un espace public qui sied au site et la ville, et qui répond aux besoins du million et demi de visiteurs annuel du parc national », a déclaré le ministère de l’Intérieur.

D’autre part, les résidents de Silwan et les organisations de gauche qui les soutiennent avec ferveur sont fermement opposés à la construction qui selon eux, vont renforcer le processus de judaïsation du village et vont renforcer l’emprise de l’organisation Elad sur la place.

« L’intérêt public est d’empêcher l’érection d’une immense construction en face des remparts de la vieille ville et certainement pas de construire au-dessus de la couche archéologique majeure à découvert », a déclaré l’archéologue Yoni Mizrahi, actif dans Emek Schaveh, une organisation de gauche composée d’archéologues. « En outre, le site archéologique doit être présenté comme une partie de Silwan, où il a été découvert, et non pas déconnecté de la région. La décision d’ériger un bâtiment sur ​​le parking Givati ​​va renforcer la colonisation de l’organisation israélienne Elad à Silwan et va notamment exclure les résidents palestiniens de leur accès au passé de leur village. »

Source : Nir Hasson, 13 février 2012

Traduction: F.C.

Laisser un commentaire

Top