W3vina.COM Free Wordpress Themes Joomla Templates Best Wordpress Themes Premium Wordpress Themes Top Best Wordpress Themes 2012

Catégorisé | Brèves, Infos

Première fois en 5 ans, la vente de produits de Gaza en Cisjordanie

Deux camions transportant des barres de céréales destinées aux écoliers palestiniens ont pu rejoindre la Cisjordanie.

kerem-shalom

Lundi 5 mars 2012 – Pour la première fois en cinq ans, Israël a autorisé la vente de marchandises en provenance de Gaza vers la Cisjordanie. Dans le cadre d’un projet spécial du Programme Alimentaire Mondial (PAM) destiné à nourrir les écoliers Palestiniens, deux camions ont été autorisés à quitter Gaza pour rejoindre la Cisjordanie. L’autorisation, devant en fait inclure un total de 13 camions, est une exception à l’interdiction générale de transferts de marchandises entre Gaza et la Cisjordanie, imposée par Israël depuis juin 2007.

L’interdiction des ventes de marchandises en Israël et en Cisjordanie, qui représentaient 85% des exportations de la bande de Gaza avant 2007, a fortement contribué à l’écroulement économique de Gaza. Environ 83% des usines de Gaza sont à l’arrêt ou ne fonctionnent qu’à la moitié de leur potentiel, dû au blocage de leurs marchés premiers.

Selon Sari Bashi, le directeur de Gisha : «C’est un pas important vers un engagement du gouvernement israélien à permettre le développement économique des Palestiniens de Gaza. La question reste de savoir s’il s’agit d’un geste isolé en faveur du Programme Alimentaire Mondial, ou s’il s’agit d’un réel changement de politique. Si la commercialisation de biens vers la Cisjordanie a pu être acceptée cette fois-ci, pourquoi ne pas autoriser des échanges permanents ? »

Depuis le début de l’année, Israël permettait à une moyenne de deux camions par jour de quitter Gaza pour livrer leurs marchandises, par rapport à une moyenne de 86 camions par jour début 2007.Jusqu’à cette semaine, toutes les exportations étaient limitées vers les pays étrangers, dont la demande est faible et pour lesquels les coûts de transports sont élevés. Depuis 2007, toutes les exportations de Gaza ont été subventionnées par les pays européens, à l’exception d’une exportation de tomates vers l’Arabie Saoudite qui a conduit à un déficit pour l’exportateur.

Les exportations de Gaza se font par Kerem Shalom, le seul point de passage commercial qui n’a pas été fermé par Israël. La permission pour le passage pour le programme du Programme Alimentaire Mondial a été accordée après une négociation de six mois avec les autorités israéliennes.

[…]

Pour des informations graphiques sur les exportations de la bande de Gaza, cliquez ici

Source: Gisha-legal Center for Freedom of Movement.

Traduction: F.C.

Print Friendly
Share

Répondre

Vous devez être connecté pour poster un commentaire. Se connecter.