W3vina.COM Free Wordpress Themes Joomla Templates Best Wordpress Themes Premium Wordpress Themes Top Best Wordpress Themes 2012

Catégorisé | Brèves

Israël exécute Ahmed Jabri de manière extra-judiciaire à Gaza

Ce mercredi l’armée israélienne a renouvelé sa politique d’exécutions extrajudiciaires et tué Ahmed Jabri dans la bande de Gaza. Selon Israël, Jabri était à la tête de l’aile militaire du Hamas dans la bande de Gaza et était responsable de « l’exécution d’attaques terroristes contre l’Etat d’Israël ». Israël attribue en outre la capture en 2006 du soldat israélien Gilad Shalit à Jabri.

Ahmed Jabri (à droite) a été exécuté mercredi par Israël (Photo: Qassam.ps)

Des rapports non confirmés relèvent deux autres exécutions extrajudiciaires perpétrées par Israël dans la région de Khan Younis dans le sud de la bande de Gaza.

L’exécution de Jabri, menée en totale violation du droit international, a été commandée directement par le chef d’Etat-major israélien Benny Gantz.

L’armée israélienne a annoncé que le but de l’exécution illégale, baptisée Opération Pillar of Cloud, était «de gravement nuire à la chaîne de commandement et de contrôle de la direction du Hamas. » Il a également été décrit comme «une opération chirurgicale … qui a été mise en œuvre sur base de renseignements concrets et en utilisant des technologies de pointes.  »

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a convoqué une réunion d’urgence du cabinet politico-militaire pour informer les membres sur le meurtre. La source d’actualités israéliennes Ynet rapporte qu’Israël se prépare à l’éventualité d’une attaque terrestre contre la bande de Gaza.

Israël et le Hamas ont échangé des messages par l’intermédiaire de l’Egypte marquant tous deux leur désir d’une trêve dans les combats de la semaine dernière, mais cet assassinat change la donne. Le commandement israélien Home Front, conscient des conséquences possibles de l’ assassinat de Jabri, a ordonné que tous les « grands événements » dans le sud d’Israël soient annulés pour mercredi soir. La ville de Beersheva a annoncé qu’elle ne procédera pas aux réunions de clubs communautaires ce soir, et que les écoles de la ville seraient fermées le jeudi.

Les partis politiques israéliens sont unis en soutien à cette attaque. La chef du parti travailliste Shelly Yachimovich a déclaré qu’«Israël était uni dans sa guerre contre le terrorisme», tandis que Shaul Mofaz, du Kadima a dit qu’il «félicitait le Premier ministre de retourner à la politique d’assassinats. »

La Cour suprême israélienne en 2006 a refusé de juger la politique israélienne d’exécutions extrajudiciaires comme illégale, notant que la question devait être examinée au cas par cas.

Source : Mercredi, 14 Novembre 2012, Alternative Information Center (AIC)

 

Print Friendly
Share

Comments are closed.