Le boycott universitaire et culturel de l’Etat d’Israël est-il légitime ? Conférence-débat.

Quand :
19 février 2018 @ 20 h 00
2018-02-19T20:00:00+01:00
2018-02-19T20:15:00+01:00
Où :
Rue de la Victoire 61, 1060 Saint-Gilles, Belgique
UPJB
Coût :
6 € - 4 € - 2 €
Contact :

Le boycott universitaire et culturel de l’État d’Israël est-il légitime ?

 Avec Eyal Sivan, Armelle Laborie et Jean Vogel (discutant)Modérateur : Michel Staszewski

C’est en 2005, à l’initiative de 171 ONGs palestiniennes, que fut lancée une campagne internationale appelant à exercer diverses pressions économiques, politiques, académiques et culturelles sur l’État d’Israël afin d’aboutir à la réalisation de trois objectifs : la fin de l’occupation et de la colonisation des territoires occupés et colonisés par Israël depuis 1967, l’égalité complète pour les citoyens arabo-palestiniens d’Israël, et le respect du droit au retour des réfugiés palestiniens.

Depuis lors, face au non-respect systématique par Israël du Droit international et des décisions de l’O.N.U., ce mouvement « Boycott, désinvestissements, sanctions » (BDS) n’a cessé de prendre de l’ampleur. De plus en plus de personnes le trouvent légitime.

Cependant, le BDS inclut un volet universitaire et culturel qui fait débat – même parmi celles et ceux qui sont favorables à un boycott économique ou politique de l’État israélien.

Eyal Sivan, cinéaste israélien, réalisateur de nombreux films documentaires et Armelle Laborie, productrice de films documentaires, nous présenteront leur livre « Un boycott légitime », plaidoyer pour un refus de collaborer avec des institutions universitaires israéliennes et pour un boycott des événements culturels auxquels l’État d’Israël est associé. Ils seront ensuite interpellés par Jean Vogel, Docteur en sciences politiques, maître d’enseignement et maître de conférences à l’Université libre de Bruxelles et coordonnateur de l’Institut Marcel Liebman. Après quoi le débat sera grand ouvert.

 

Laisser un commentaire

Top