Escalade des agressions par les colons suite à l’initiative palestinienne à l’ONU

Les colons de Cisjordanie organisent des manifestations en protestation contre l’initiative palestinienne visant à obtenir la reconnaissance de leur état à l’ONU. Mardi 20 septembre, ces attaques ont eu lieu principalement dans le nord de la Cisjordanie.

le check-point de Hawwara où les colons de Itamar ont manifesté le 20 septembre 2011
le check-point de Hawwara où les colons de Itamar ont manifesté le 20 septembre 2011

Des dizaines de colons de Itzhar dans le district sud de Naplouse ont tenté d’entrer dans le village de Al-Asera Qebliyya et les affrontements ont eu lieu à l’entrée du village lorsque les habitants ont réagi pour défendre leurs foyers et leurs familles. Les soldats israéliens qui sont venus dans la zone ont également ouvert le feu sur les résidents locaux, blessant dans le dos Aref Aref, 14 ans, à balle réelle. Ont aussi été blessé Imran Sababh, 18 ans, et le journaliste Ayman Nobani, atteint d’une pierre à la poitrine par les colons. Les colons ont encore mis le feu à plusieurs jardins et champs dans le village, des incendies qui ont été éteints par des équipes de pompiers et de défense civile palestiniens.

Dans la ville de Ya’bod près de Jénine, environ 100 colons se sont réunis à midi sur la route principale près de la colonie de Mevo Dotan et ont jeté des pierres sur les voitures palestiniennes qui passaient par là. Les soldats israéliens ont par la suite fermé la route et empêché les Palestiniens de l’utiliser.

Dans la ville de Qalqilya, des dizaines de colons  ont brûlé environ 400 oliviers près de l’entrée nord de la ville, les pompiers palestiniens et les équipes de défense civile ont éteint l’incendie.

Dans le district de Ramallah, des dizaines de colons des colonies de la région se sont réunis le matin près de l’entrée nord de la ville, près de Beit El et ont tenté d’entrer à Ramallah. L’armée israélienne les a empêchés de le faire et les colons ont alors commencé à lancer des pierres sur les voitures palestiniennes circulant sur la route principale, à l’est du camp de réfugiés de Jalazon. Les colons et les soldats ont fini par fermer totalement cette route et des voitures supplémentaires ont été victimes de jets de pierres. Les soldats israéliens ont fermé la route principale entre Ramallah et Naplouse, où des dizaines de colons d’Itamar ont manifesté près du checkpoint de Hawwara et criblé de pierres de nombreuses voitures palestiniennes.

Mercredi 21 septembre 2011, par Ahmad Jaradat, Alternative Information Center (AIC)

traduction : Julien Masri

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top