Envoyé dans une prison malgré sa blessure

Un jeune Palestinien arrêté par [l’armée israélienne] ou pour avoir jeté des pierres a été mis en détention dans une prison militaire, bien qu’il souffre d’une fracture au coude quand il a été pris pour cible par des colons israéliens.

Le juge Tsvi Frenkel, qui a ordonné au jeune de rester en détention militaire jusqu’à l’audience, a déclaré le suspect constitue une menace qui justifie son maintien en détention.

L’incident s’est produit le 28 janvier, quand un groupe d’Israéliens est parti en randonnée près du village palestinien de Beit Ummar, près d’Hébron. Pendant le voyage, qui n’a pas été coordonné avec l’armée, les Israéliens ont dit qu’ils ont été attaqués par des tirs et des pierres. En réponse, l’un des Israéliens armé a ouvert le feu, tuant un Palestinien et en blessant un autre.

Une enquête de l’armée israélienne n’a pas trouvé de preuves de coups de feu en direction des randonneurs israéliens. La police a arrêté quatre Israéliens, qui ont été placés en garde à vue. Quelques jours plus tard, ils ont été libérés. Les autorités n’ont pas l’intention de les inculper.

Les fonctionnaires de police on dit que parce que les balles tirées par les Israéliens n’ont pas été rendues par la police palestinienne, ils ne pouvaient pas effectuer des tests de balistique afin de déterminer son origine.

Jeudi dernier, Murad Halil, un jeune Palestinien blessé dans l’incident, a été convoqué au poste de police pour la Cisjordanie pour interrogatoire. Quand il est arrivé, il a été informé qu’il était en état d’arrestation pour avoir jeté des pierres – une accusation que Halil nie.

L’avocat de Halil, Nery Ramati, a dit qu’il n’y avait aucune raison de renvoyer Halil en prison puisque son bras droit est dans le plâtre. Le juge de l’armée israélienne n’était pas d’accord.

Ramat a interjeté appel de la décision auprès du tribunal d’appel, qui a ordonné à Halil de subir un examen médical qui permettra de déterminer s’il sera capable de jeter des pierres au cours de la prochaine année.

Levinson Chaim, 23 février 2011

Source : Haaretz

Traduction : Julien Masri

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top