De nouvelles menaces de mort au domicile d’une militante de La Paix Maintenant

Les vandales ont peint des croix gammées et des graffitis dans le cadre de la politique du « prix à payer » adoptée par ces extrémistes.

une voiture vandalisée le 8 novembre 2011 (@Tomer Appelbaum)
une voiture vandalisée le 8 novembre 2011 (@Tomer Appelbaum)

Le graffiti avertit : « Hagit Ogran, Rabin t’attend », se référant à l’assassinat de l’ancien Premier ministre Yitzhak Rabin. Les vandales ont aussi écrit : « Givat Assaf vengeance » et « remerciements de Maoz Etzion», en référence aux deux avant-postes en Cisjordanie qui ont été récemment rasés. Un véhicule stationné à proximité portant un autocollant avec le mot « paix » a également été vandalisée.

Cette attaque s’inscrit dans une série d’agressions similaires. Les bureaux de Jérusalem, de La Paix Maintenant ont été vandalisés plus tôt cette semaine, agression accompagnée de menaces à la bombe. Durant le week-end, une étoile de David a été dessinée sur les portes du bureau. Il y a deux mois, des graffitis similaires ont été peints à la bombe sur la porte de la maison d’Ofran et sur le mur de la cage d’escalier de l’immeuble qu’elle habite.

« Ils essaient de nous faire peur, mais ça ne marchera pas », a déclaré à Haaretz Hagit Ofran mardi 8 novembre. La Paix Maintenant a répondu à l’incident en déclarant que « la responsabilité des attaques « le prix à payer » retombe sur le (Premier ministre) Netanyahu. La provocation et les mots durs des membres de la coalition en faveur des avant-postes illégaux et contre le système de justice et les organisations de gauche s’infiltrent dans le sol et apportent une caution aux vandales du « prix à payer ».

D’après un article du Haaretz

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.