De bonnes nouvelles à annoncer : double grande victoire BDS !

Cela faisait quatre ans que le mouvement BDS (boycott, sanction, désinvestissement) menait une campagne au niveau international contre G4S, pour protester contre son rôle dans l’occupation, notamment assurer « la sécurité » dans les prisons israéliennes et aux checkpoints. La semaine dernière, l’entreprise de sécurité G4S a finalement plié : elle annonce sa décision de revendre sa filiale israélienne « dans les 12 à 24 mois ». La même semaine, l’autre cible  principale de la campagne BDS, la marque de cosmétique Ahava, a annoncé qu’elle allait relocaliser son usine implantée en Cisjordanie de l’autre côté de la ligne verte, dans le Negev.

La mobilisation BDS commençait à coûter cher à G4S, faisant annuler dans plusieurs pays des contrats atteignant les millions de dollars. Par exemple, l’UNICEF en Jordanie, ainsi qu’une grande chaîne de restaurant en Colombie ont récemment mis fin à leurs contrats avec G4S. En 2011, après des mois de protestations bruyantes, Ahava s’était également vu forcé de fermer sa boutique au centre de Londres, à Covent Garden.

La déclaration de G4s fait suite à la décision de plusieurs autres grandes multinationales, y compris Orange, Véolia et CRH, de quitter le marché israélien suite aux pressions BDS. Comme à l’apogée du mouvement international de boycott en Afrique du Sud, la pression BDS réussit à faire comprendre aux grandes multinationales que profiter de l’apartheid israélien et du colonialisme a des conséquences nocives pour leur business.

Cependant, G4S est connu pour ne pas donner suite à leurs promesses. Le mouvement BDS continuera à maintenir la pression contre G4S jusqu’à ce que l’entreprise accomplisse ce qu’elle a annoncé. De même, Ahava s’est contenté d’annoncer l’ouverture d’une nouvelle usine dans le Negev, sans toutefois confirmer qu’elle allait fermer l’usine en Cisjordanie. Selon Haaretz, cette fermeture est implicitement à l’ordre du jour. Avec cette relocalisation, Ahava suit le pas à Sodastream et d’autres grandes compagnies qui se sont implantés dans le Negev. Toutefois, cette relocation reste problématique car soutient l’expropriation et l’oppression des Bédouins, population autochtone du Négev. On lâche rien!

Articles ( en anglais )

G4S : http://www.independent.co.uk/voices/g4s-leaving-israel-shows-that-the-boycott-divestment-and-sanctions-campaign-is-winning-a6926051.html

Ahava :

http://www.haaretz.com/israel-news/.premium-1.708194

 

 

 

Top