Scarlett Johnson rue neuve samedi pour promouvoir Sodastream

Scarlett Johnson rue neuve samedi pour promouvoir Sodastream

Scarlett Johnson, nouvelle égérie de l’Association Belgo-Palestinienne (ABP), déambulera rue neuve samedi 20 juin pour « assurer la promotion » de Sodastream, l’entreprise israélienne qui fait pétiller les violations du droit international commises par Israël.

 Cette activité marque le début d’une série d’actions ludiques qui seront menées tout l’été par l’ABP contre Sodastream, qui commercialise des machines permettant de créer soi-même des boissons pétillantes. Initialement située dans une colonie illégale israélienne en Cisjordanie occupée, l’entreprise, confrontée à des actions de boycott à la fois en Europe et aux Etats-Unis, a transféré ses installations dans une zone industrielle du Néguev, en Israël. Le problème n’est pas réglé pour autant, comme l’explique Katarzyna Lemanska, chargée de communication et de plaidoyer à l’ABP : « Sodastream continue de bénéficier de nombreuses violations des droits de l’Homme commises par Israël dans le Néguev à savoir l’accaparement de terres, le transfert forcé d’une population hors de ses terres, la discrimination sur base ethnique et l’exploitation de travailleurs ». Quelques 210.000 Bédouins vivent en effet dans le Néguev. Les Bédouins sont des pasteurs nomades palestiniens ayant la citoyenneté israélienne. Depuis des années, le gouvernement israélien déploie des mesures qui visent à les regrouper de force dans des villes-bantoustan. Privés de leurs terres, ils forment une des communautés les plus pauvres d’Israël « et donc une main d’œuvre qui peut facilement être exploitée par des entreprises telles que Sodastream ».

Afin de sensibiliser le public à la situation des Bédouins et attirer son attention sur la responsabilité de l’entreprise, « Scarlett Johnson », pastiche de Scarlett Johansson, sera présente tout l’été dans les festivals belges. L’actrice américaine avait été vivement critiquée il y a de ça quelques mois en quittant son rôle d’ambassadrice d’Oxfam, incompatible avec celui d’égérie d’une marque présente dans les colonies.

L’autre cheval de bataille de l’ABP porte sur les éco-chèques : depuis juin, la convention collective de travail n°98 permet en effet l’achat de ces machines à soda au moyen d’éco-chèques. L’ABP dénonce cette mesure : « lorsque cette décision a été prise, l’entreprise était encore dans les colonies. Le gouvernement dénonce donc la colonisation israélienne mais subventionne les produits des colonies. Maintenant qu’elle s’est installée dans le Néguev israélien, de sérieux problèmes éthiques persistent, cette fois en relation avec les Bédouins » souligne Simon Moutquin, en charge de la campagne. L’ABP appelle donc à la révision de cette décision et à l’introduction de critères éthiques clairs pour éviter que ce genre de situation ne se reproduise.

Contacts

Association belgo-palestinienne – Wallonie/Bruxelles asbl

tél: +32 (0)2 223 07 56

mail : kasia@abp-wb.be

www.association-belgo-palestinienne.be

Téléchargez le communiqué de presse :  CP_SodaStream