W3vina.COM Free Wordpress Themes Joomla Templates Best Wordpress Themes Premium Wordpress Themes Top Best Wordpress Themes 2012

Catégorisé | BDS

Une société belge invitée à abandonner un projet de construction d’un port en Israël

La société belge Jan De Nul Group envisage de construire de nouvelles installations portuaires à Haïfa et Ashdod pour compte de la Société des ports Israël, selon les médias. Deux autres entreprises européennes se seraient retirées de l’appel d’offres par crainte de pressions de boycott. Dans cette lettre ouverte, des syndicats palestiniens, européens et du Moyen-Orient ainsi que des ONG demandent à la société d’abandonner toute idée de s’impliquer dans ce projet.

 

Lettre au Groupe Jan De Nul concernant les installations portuaires proposées

 

À l’attention du Conseil d’Administration du Groupe Jan De Nul,

 

Nous, les organisations palestiniennes et les partisans des droits humains des Palestiniens soussignés, vous écrivons pour exprimer notre inquiétude à l’idée que votre entreprise fait actuellement offre pour la construction d’installations portuaires dans les villes israéliennes de Haïfa et Ashdod .

Étant donné que jusqu’à un tiers des exportations israéliennes sont partiellement ou entièrement produites dans les colonies israéliennes construites sur des terres palestiniennes en violation du droit international, les nouveaux ports que vous envisagez de construire faciliteront l’exportation des produits de ces colonies. Tout nouveau port aidera à l’expansion des colonies et à et rendre leur existence économiquement viable, et donc contribuera et profitera de violations du droit international.

Israël a infligé sans cesse la mort, des blessures, les déplacements forcés, la dépossession et la destruction à des millions de Palestiniens et d’autres Arabes dans les pays voisins en utilisant des armes importées. Comme quatrième exportateur mondial d’armes, Israël exporte des armes et de la technologie militaire, qu’il a testées contre les Palestiniens, à des régimes répressifs à travers le monde entier, souvent en violation des embargos sur les armes de l’ONU. Les ports que vous envisagez de construire sont susceptibles de devenir un passage clé pour des armes mortelles utilisées pour violer les droits humains en Palestine / Israël et à travers le monde.

Par la construction et l’exploitation de ports qui facilitent la circulation des produits des colonies israéliennes illégales et des armes utilisées dans les massacres israéliens, le Groupe Jan De Nul prendrait la décision politique de devenir profondément complice des violations par Israël du droit international et l’oppression par Israël des droits des Palestiniens.

En tant que tel, le Groupe Jan De Nul deviendrait une cible légitime pour le boycott, pour des manifestations et des campagnes visant à persuader les gouvernements et le secteur privé de ne plus vous attribuer de contrats lucratifs. Les gouvernements de la Tunisie, du Koweït et ailleurs dans le monde arabe ont récemment manifesté leur soutien au boycott officiel des sociétés qui contribuent aux violations israéliennes du droit international.

En 2004, la Cour internationale de Justice a jugé qu’il est illégal de fournir aide, assistance ou reconnaissance aux violations par Israël du droit international. Cette décision de justice est à la base de rapports présentés par le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies et d’organisations de la société civile belge recommandant que les entreprises privées et les gouvernements s’assurent de ne pas fournir de soutien économique ou pratique aux violations par Israël du droit international.

Le mouvement BDS a toujours ciblé les entreprises israéliennes et internationales complices – impliquées dans l’occupation israélienne, les colonies et d’autres violations du droit international – comme Veolia , Dexia , Sodastream , G4S , Ahava , Mekorot , Elbit , Caterpillar , Africa Israel , toutes les banques israéliennes, parmi d’autres sociétés, et ces campagnes ont souvent coûté à ces entreprises des dizaines de milliards d’euros en perte de revenus.

Nous vous exhortons à renoncer à votre projet d’exploiter des installations portuaires qui permettront à Israël de continuer à violer le droit international en toute impunité.

 

Cordialement,
Palestinian Boycott, Divestment and Sanctions National Committee, Palestine
Kuwait Democratic Forum, Kuwait
Women Cultural Social & Society, Kuwait
Boycott, Divestment and Sanctions Kuwait, Kuwait
Freedom Now Association, Morocco
Boycott, Divestment and Sanctions Morocco, Morocco
Union nationale des ingenieurs Unim (National Union of Moroccan Engineers), Morocco
The Moroccan Association for Human Rights, Morocco
Solidarité Maroc Palestine, Morocco
Association Belgo-Palestinienne, Belgium
Algemene Centrale van het ABVV, Belgium
Intal, Belgium
Vredesactie, Belgium
Palestina Solidariteit vzw, Belgium
Nordine Saïdi pour le Mouvement Citoyen Palestine, Belgium
Le Comité Verviers Palestine, Belgium
Comité pour une Paix Juste au Proche Orient, Luxembourg

 

Article original : Belgian firm urged to abandon Israel port building project, 14 May on BDSmovement.net

Print Friendly
Share

Comments are closed.