Mar
27
ven
Annulé – “Décris-ravage”, Adeline Rosenstein @ Bruxelles - Théâtre Océan Nord
Mar 27 @ 19 h 00 – Avr 5 @ 17 h 00
Annulé - "Décris-ravage", Adeline Rosenstein @ Bruxelles - Théâtre Océan Nord
Peu de territoires se trouvent au centre d’enjeux politiques, symboliques et imaginaires aussi démesurés que l’antique Terre Sainte, aujourd’hui Palestine et Israël. Ce bout de terre a vu son histoire marquée depuis des siècles par ses liens et ses échanges avec l’Europe, au point qu’armées et artistes européens n’ont cessé de s’y impliquer. Adeline Rosenstein entreprend de raconter cette histoire, de la campagne napoléonienne d’Egypte à nos jours, à travers une fresque théâtrale mettant en scène ce que l’on nomme la Question de Palestine.

Cette traversée critique et historique se présente comme une conférence à plusieurs voix dont les faits historiques servent de canevas, illustrée par les témoignages d’artistes occidentaux ou locaux et des extraits de pièces de théâtre du monde arabe. Assumant l’idée qu’une critique des faits, non-partisane est possible, interrogeant comment les représentations participent des conflits, Adeline Rosenstein invente des procédés théâtraux explicitant les enjeux, les lieux et le lexique convoqués pour décrire l’histoire mouvementée de ce territoire.

Sans image, jouant de sa propre rigueur scientifique, décris-ravage met à distance tout en impliquant. Le spectacle parvient à rendre intelligible ce qui est brouillé par les passions et les angoisses, les points de vue partisans et les mythologies ad hoc.

2014 – Prix de la critique – « découverte »
2016 – Prix Sacd du Spectacle vivant

Attention, le vendredi 03/04, une représentation supplémentaire aura lieu à 10:30.
La totalité de la billetterie perçue le vendredi 3 avril à 19:00 sera reversée à une association palestinienne, les artistes faisant dons de leur rémunération ce soir-là.
Vendredi: de 19:00 à 23:30
Samedi: de 19:00 à 23:30
Dimanche: de 17:00 à 21:30

Mar
30
lun
Journée de la Terre
Mar 30 Jour entier

Le 30 mars 1976 fut un jour de lutte des Palestiniens pour leur terre et pour leurs droits.  Les Palestiniens d’Israël répliquèrent par la grève générale à la décision du gouvernement israélien de confisquer des terres en Galilée. Les Palestiniens de Cisjordanie et Gaza se mirent en grève en même temps.  Bilan de la journée : 6 morts, une centaine de blessés et des centaines d’arrestations.

 

Annulé – Leila Shahid & Sylvain Cypel: Regards sur l’apartheid israélien @ Bruxelles - IHECS
Mar 30 @ 19 h 00 – 21 h 00
Annulé - Leila Shahid & Sylvain Cypel: Regards sur l'apartheid israélien @ Bruxelles - IHECS

La dérive de plus en plus évidente d’Israël vers un régime ethnocratique, suprémaciste,  et pratiquant de manière assumée le crime d’apartheid est-elle irrémédiable? La communauté internationale a-t-elle abandonné pour de bon toute prétention à s’opposer à son mépris répété pour le droit et la dignité humaine? Dans un contexte aussi défavorable, quelle marge de manœuvre reste-t-il au peuple palestinien pour faire valoir ses droits inaliénables?

A l’occasion de la sortie de son livre  « L’État d’Israël contre les Juifs », Sylvain Cypel, journaliste à OrientXXI et ancien correspondant du Monde en Israël/Palestine s’entretiendra de ces questions avec Leïla Shahid, ex-ambassadrice de la Palestine auprès de la Belgique, du Luxembourg et de l’UE.

Avr
7
mar
“Naila and the Uprising” @ Bruxelles -Cinéma Vendôme
Avr 7 @ 19 h 00 – 20 h 15

De Julia Bacha – USA • 2017 • 76’ • VO/OV ST FR/EN

“Nous ne pouvons pas être libres en tant que femmes tant que notre pays n’est pas libre. Et même si nous nous libérons de l’occupation, nous ne pouvons connaître la liberté tant que nous sommes assujetties dans notre propre société”.

Au coeur de la première Intifada (1987), qui a forcé le monde à reconnaitre le droit de la Palestine à l’autodétermination, les femmes palestiniennes s’organisent et jouent un rôle déterminant. Naila Ayesh y apparaît comme une figure incontournable de la résistance à l’occupation israélienne.

Au travers d’archives, d’interviews et d’images animées, Naila and The Uprising nous raconte une histoire occultée par les médias dominants : celle des mouvements clandestins de femmes à la tête de la lutte palestinienne pour la liberté. Les sacrifices et l’héroïsme de ces combattantes de l’ombre ont changé l’histoire.

Avr
10
ven
392e Rassemblement devant l’ambassade d’Israël @ Bruxelles
Avr 10 @ 12 h 30 – 13 h 30
392e Rassemblement devant l’ambassade d’Israël @ Bruxelles

La colonisation des territoires palestiniens se poursuit et s’étend, Israël est de plus en plus un Etat d’apartheid.

Nous continuerons nos manifestations silencieuses devant l’ambassade d’Israël les deuxièmes vendredis du mois de 12h30 à 13h30 aussi longtemps que le gouvernement de ce pays ne respectera pas le droit international.

 

Mai
8
ven
393e Rassemblement devant l’ambassade d’Israël @ Bruxelles
Mai 8 @ 12 h 30 – 13 h 30
393e Rassemblement devant l’ambassade d’Israël @ Bruxelles

La colonisation des territoires palestiniens se poursuit et s’étend, Israël est de plus en plus un Etat d’apartheid.

Nous continuerons nos manifestations silencieuses devant l’ambassade d’Israël les deuxièmes vendredis du mois de 12h30 à 13h30 aussi longtemps que le gouvernement de ce pays ne respectera pas le droit international.

 

Mai
14
jeu
“Palestine, la case prison” de Franck Salomé @ Watermael-Boitsfort - La Vénerie
Mai 14 @ 20 h 00 – 22 h 00
Un documentaire de Franck Salomé, France, 58 min.

Ce film a pour sujet la situation des prisonniers politiques et d’opinion palestiniens au regard du droit international. Actuellement, il y a environ 7 000 prisonniers palestiniens dans les prisons israéliennes, en violation du droit international. A travers des interviews d’anciens détenus et de leurs familles, ainsi que de juristes palestiniens, israéliens et internationaux et d’anciens soldats mobilisés, ce documentaire met en lumière les mécanismes d’un système d’oppression qui dépasse les murs de la prison et maintient toute une société sous la menace permanente d’un emprisonnement arbitraire. Il montre l’utilisation systématique par l’armée israélienne de la prison comme arme de répression contre la lutte des Palestiniens pour leurs droits et la création d’un État viable et indépendant. Les Palestiniens emprisonnés le sont pour des motifs politiques.

La projection sera suivie d’un débat.

Top