10 ans pour la deuxième Intifada, le bilan de B’Tselem

Victimes dans le conflit entre Israël et les Palestiniens (du 29/09/2000 au 26/09/2010) :

Les forces de sécurité israéliennes ont tué 6371 Palestiniens, dont 1317 étaient des mineurs. Au moins 2996 des personnes décédées n’avaient pas participé aux hostilités lorsqu’elles ont été tuées. 2193 ont été tués alors qu’ils participaient aux hostilités. Pour 694 morts, B’Tselem ne sait pas si ils ont participé ou non à des hostilités. 248 personnes supplémentaires ont été tuées faisaient partie de la police palestinienne à Gaza pendant l’opération Plomb durci et 240 personnes ont été la cible d’assassinats.

Des Palestiniens ont tué 1083 Israéliens en Israël et dans le Territoire occupé. 741 des décès étaient des civils, dont 124 des mineurs et 342 étaient des membres des forces de sécurité.

Le directeur exécutif de B’Tselem, Jessica Montell, déclare : «Les civils palestiniens et israéliens ont payé un prix terrible à cause du conflit. A la fin de la décennie, nous espérons commencer un nouveau chapitre, dans lequel les deux parties feront tout leur possible pour respecter leurs obligations et protéger les civils contre les effets des hostilités. »

Selon les données fournies par l’État à l’Association pour les droits civils en Israël (ACRI), le nombre de permis permanents délivrés aux agriculteurs palestiniens vivant à l’est de la barrière pour travailler leur terre qui demeure à l’ouest de la barrière a chuté de 83% entre 2006 et 2009, de 10.037 à seulement 1.640 permis. Ceci tandis qu’Israël a élargi la zone à l’ouest de la barrière de 30%, pour un total d’environ 119.500 dunums.

La liberté de circulation

Au 31 août 2010, l’armée israélienne avait 59 postes permanents en Cisjordanie, 18 d’entre eux dans la ville de Hébron. 35 sont régulièrement en fonction – certains selon les heures, pour seulement une partie de la journée et certains seulement quelques heures par jour. En outre, l’armée en exploite 37 permanents, dont des postes de contrôle fonctionnant 24h/24 qui sont les derniers points de contrôle entre la Cisjordanie et Israël. La plupart de ces points de contrôle sont situés bien à l’intérieur de la Cisjordanie, à plusieurs kilomètres de la Ligne verte.

Prisonniers et détenus :

6011 Palestiniens étaient détenus en Israël à la fin du mois d’août 2010, la grande majorité dans les établissements du Service pénitentiaire israélien et un petit nombre dans les établissements de l’armée. 189 personnes étaient placées en détention administrative, sans jugement.

source : B’Tselem

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top